Accueil
"Celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé" (Lc 10, 13-16)
Partager

"Celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé" (Lc 10, 13-16)

Un article rédigé par Père Emmanuel Payen (50899) - RCF,  -  Modifié le 1 octobre 2021
Prière du matin "Celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé" (Lc 10, 13-16)

"Celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé" 

Méditation de l'évangile (Lc 10, 13-16) par le père Emmanuel Payen

Chant final: "mon ciel à moi" par Pierre Eliane

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait :
    « Malheureuse es-tu, Corazine !
Malheureuse es-tu, Bethsaïde !
Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous
avaient eu lieu à Tyr et à Sidon,
il y a longtemps que leurs habitants
auraient fait pénitence, avec le sac et la cendre.
    D’ailleurs, Tyr et Sidon
seront mieux traitées que vous lors du Jugement.
    Et toi, Capharnaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel ?
Non, jusqu’au séjour des morts tu descendras !

    Celui qui vous écoute
m’écoute ;
celui qui vous rejette
me rejette ;
et celui qui me rejette
rejette celui qui m’a envoyé. »

Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Payen

Si hier Jésus nous exhortait à devenir tous des disciples missionnaires, passionnés

par l’annonce de son message, aujourd’hui, Jésus nous met en garde devant le refus d’accueillir l’évangile de la part de nombreuses personnes et groupes,  de nombreuses populations en les qualifiants de « malheureuses »

La dureté des paroles de Jésus accuse la dureté, la fermeture, le refus d’un grand nombre de compatriotes de Jésus.

Est-ce que cette dureté de Jésus concerne nos comportements d’aujourd’hui ?

Sans doute ?

Ainsi, le Pape François indique plusieurs aveuglements de nos sociétés qui souvent sont imperméables au message du christianisme et à la présence de Dieu dans notre monde.

Le Pape François diagnostique, en particulier, une attitude, on pourrait dire une maladie, causée par le « virus de l’indifférence qui provoque une myopie existentielle. »

Ce virus trouve son origine dans le fait de constamment regarder ailleurs que les réalités dérangeantes des informations de notre planète, en nous disant qu’il n’y a pas de solution devant de tels malheurs, guerres, famines, toutes sortes de tsunamis…

Alors on devient indifférent, on se protège, on se ferme, on se blinde, pour ne pas voir et rien faire, et pour ne pas souffrir…

C’est la pandémie de l’indifférence qui sévit partout…

Jésus nous prévient pour ne pas nous décourager d’ouvrir les cœurs et annoncer qu’en toute situation, aimer, c’est servir…

Seigneur, Notre Dieu, fais que nos cités modernes  ne soient pas des univers clos sur leur prospérité et leurs plaisirs.

Que ton Esprit suscite en elles des hommes et des femmes qui proclament ton message de vie et d’amour, quoiqu’il en coûte.

Donne aux personnes affairées le temps de t’écouter et d’accueillir ta grande miséricorde.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don