Accueil
Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident..." (Mt 8, 5-11
Partager

Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident..." (Mt 8, 5-11

Un article rédigé par Nicolas de Boccard (50553) - RCF, le 4 décembre 2023  -  Modifié le 4 décembre 2023
Prière du matin "Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront ..." (Mt 8, 5-11)

"Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place au festin du royaume des Cieux"

 

Méditation de l'évangile (Mt 8, 5-11) par le Père Nicolas de Boccard

 

Chant final: "Dis seulement un mot" par le groupe Glorious

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
comme Jésus était entré à Capharnaüm,
un centurion s’approcha de lui et le supplia :
« Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé,
et il souffre terriblement. »
Jésus lui dit :
« Je vais aller moi-même le guérir. »
Le centurion reprit :
« Seigneur, je ne suis pas digne
que tu entres sous mon toit,
mais dis seulement une parole
et mon serviteur sera guéri.
Moi-même qui suis soumis à une autorité,
j’ai des soldats sous mes ordres ;
à l’un, je dis : “Va”, et il va ;
à un autre : “Viens”, et il vient,
et à mon esclave : “Fais ceci”, et il le fait. »
À ces mots, Jésus fut dans l’admiration
et dit à ceux qui le suivaient :
« Amen, je vous le déclare,
chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi.
Aussi je vous le dis :
Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident
et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob
au festin du royaume des Cieux. »

Source : AELF

Méditation Père Nicolas de Boccard

Dans cet évangile, c’est un centurion romain – un occupant pour les juifs – qui fait

allégeance au Christ, et reconnaît en Lui un être supérieur, capable d’accomplir des

miracles. Militaire, ce centurion est même gêné de paraître comme celui qui donne un

ordre à Jésus : « Ainsi moi, j’ai des soldats sous mes ordres : je dis à l’un : « Va » et il va, à

un autre : « Viens » et il vient, et à mon esclave : « Fais ceci et il le fait ». Mais il ne s’est

pas présenté au Christ selon ses prérogatives. Il a ouvert son cœur à Jésus : « Mon serviteur

est au lit, chez moi, paralysé, et il souffre terriblement ». Et Jésus a lu dans son cœur la

véritable peine de cet homme et va répondre à sa demande. Il va même louer la grandeur

d’âme du Centurion : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël je n’ai trouvé une

telle foi ».

Jésus ne regarde pas l’apparence, les galons, les diplômes, les relations où la religion

de tel ou tel : Il regarde la vérité du cœur. Il répond aux demandes vraies, sincères ; aux

souffrances exprimées qui émanent du cœur de l’homme. Il est le Dieu du cœur humain.

C’est seulement lorsque nous sommes en vérité que Dieu répond à nos appels, et que nous

ouvrons notre cœur.

Rappelons-nous la confession du Centurion que nous redisons à chaque communion

eucharistique : « Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dit seulement une

parole et je serai guéri ». Que la pauvreté de notre cœur touche le Seigneur à chacune de

nos eucharisties.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don