Accueil
Aux JMJ de Lisbonne, le comédien Mehdi Djaadi lance un message de fraternité
Partager

Aux JMJ de Lisbonne, le comédien Mehdi Djaadi lance un message de fraternité

Un article rédigé par Philippe Lansac, Odile Riffaud - RCF, le 2 août 2023  -  Modifié le 2 août 2023
JMJ de Lisbonne 2023 Le journal des JMJ du mercredi 2 août

Il a été sollicité par les évêques de France pour témoigner devant les 40.000 jeunes français réunis à Lisbonne pour les JMJ. Le comédien Mehdi Djaadi, musulman devenu catholique, est un pont entre les communautés de croyants chrétiens et musulmans. Il adresse un message de fraternité aux jeunes.

Le comédien Mehdi Djaadi ©Bertrand Lachanat / RCF Le comédien Mehdi Djaadi ©Bertrand Lachanat / RCF

À la demande de la Conférence des évêques de France, le comédien Mehdi Djaadi a animé le "temps des Français", ce mardi 1er août aux JMJ de Lisbonne. Un moment qu’il a vécu avec "beaucoup d’émotion". "On sentait que les 40.000 jeunes n’étaient pas là pour moi, dit-il, mais qu’ils étaient vraiment là pour Dieu et c’était très beau de les voir tous branchés d’un seul cœur tournés vers le bon Dieu c’était très, très fort !" 

 

Le comédien était aussi très ému de voir le silence des jeunes en adoration devant le Saint-Sacrement. "Il y a eu ce moment magnifique où les jeunes ont prié pour les évêques." Évêques que le comédien a pu voir depuis les coulisses, "très émus de voir les jeunes prier pour eux, chanter pour eux, c’était un moment très fort et très priant".

 

 

 


 

LES JMJ DE LISBONNE, UN ÉVÉNEMENT À SUIVRE EN DIRECT SUR RCF

Proposées par l'Église catholique, les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) rassemblent plus d’un million de jeunes du monde entier. Près de 40.000 Français sont attendus du 1er au 6 août à Lisbonne, c'est la troisième plus grosse délégation. RCF, avec Radio Notre-Dame, se mobilise pour vous faire vivre ces temps de prière, de fête et de partage.

> En savoir plus

 


 

 

 

Qui est Mehdi Djaadi ?

 

Depuis son spectacle, Mehdi Djaadi a l’habitude d’intervenir depuis auprès des jeunes catholiques, car il est souvent sollicité par les établissements scolaires pour témoigner. Son spectacle, c’est "Coming out", lancé en 2020. Un one-man show dans lequel il révèle comment lui, un jeune musulman, est devenu chrétien - évangélique d’abord, puis catholique.

 

Révélation aux César 2016 pour son premier rôle dans "Je suis à vous tout de suite", de Baya Kasmi, Mehdi Djaadi a derrière lui une belle carrière au cinéma et au théâtre. Il a joué dans "La Prière" de Cédric Kahn, en 2018, ou aux côtés de Pierre Niney et André Dussollier dans "Boîte noire" en 2021. Il y a deux ans, à 34 ans, il a voulu raconter son cheminement spirituel au grand public.

 

 

 

On peut être, chrétiens et musulmans, un signe d’espérance en France

 

 

 

Un "désir de fraternité" chez les jeunes chrétiens comme chez les jeunes musulmans

 

C’est un message de fraternité que lance Mehdi Djaadi depuis les JMJ de Lisbonne, à la suite du pape François et de son encyclique "Fratelli tutti". Lui qui a fait "une plongée dans le monde catholique" depuis sa conversion remarque qu'"il y a énormément de points communs, énormément de choses qui nous rassemblement et qu’on peut être, chrétiens et musulmans, un signe d’espérance en France". Lui qui a l’habitude de dialoguer avec des jeunes chrétiens et aussi des jeunes musulmans note qu’il y a "sur le terrain" beaucoup moins de tensions entre les deux religions que dans les médias. "La vie ne ressemble pas vraiment aux plateaux télé… Notamment chez les jeunes, en fait, il y a un vrai désir de fraternité, observe Mehdi Djaadi, il y a dans la jeunesse ce désir de fraternité, des deux côtés."

 

Mais si l'on voulait agir en faveur de la fraternité, pour le jeune homme, il faudrait "laisser la place aux acteurs de la fraternité dans l’espace médiatique". Et "dans l’éducation", laisser aussi "une place à la spiritualité". "Et la voir non pas comme quelque chose qui viendrait entraver quelque chose mais comme quelque chose qui vient servir le bien commun. "

 

 

 

Le récit d'une conversion

 

Né à Saint-Étienne, Medhi Djaadi a grandi dans la religion musulmane. Par "curiosité", celui qui se demandait souvent "en quoi croient les autres ?" a un jour poussé la porte d’un centre évangélique près de chez lui. Là, un pasteur l’a encouragé à lire l’Évangile. "J’étais peut-être un peu en manque d’amour et le Christ m’a parlé à travers les Évangiles. Ça a été le début d’une rencontre personnelle avec le Christ, j’avais vraiment l’impression que le Christ me parlait à travers les Évangiles."

 

Plus tard, il a suivi un ami à l’abbaye de Sept-Fons, dans l’Allier. Là, il a "véritablement goûté à la présence réelle du Christ dans l’eucharistie... C’était comme si j’avais eu une relation épistolaire avec l’être aimé et que d’un seul coup j’avais un cœur à cœur avec lui et ça a été un moment très fort !" 

 

Témoin de "la beauté de la religion musulmane", Mehdi Djaadi est de ceux qui créent des ponts entre les communautés. "Je peux être multiple sans me renier, je connais de l’intérieur la beauté de la religion musulmane et je sais en quoi croient la plupart des musulmans en France, qui veulent vivre leur foi en paix..."

 

 

 


 

 

JMJ de Lisbonne 2023 Témoignage de Medhi Djaadi au "temps des Français"
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©Thomas Dalle / RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
JMJ de Lisbonne 2023

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don