Accueil
"Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture" (Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21)
Partager

"Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture" (Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21)

Un article rédigé par Mgr Emmanuel Gobilliard (50843) - RCF,  -  Modifié le 24 janvier 2022
Prière du matin "Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture" (Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21)

"Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture"

Méditation de l'évangile (Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21) par Mgr Emmanuel Gobilliard

Chant final "Esprit de Dieu repose sur moi" par l'ensemble vocal l'Alliance

benny-jackson-UNSPLASH benny-jackson-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Beaucoup ont entrepris de composer un récit
des événements qui se sont accomplis parmi nous,
    d’après ce que nous ont transmis
ceux qui, dès le commencement, furent témoins oculaires
et serviteurs de la Parole.
    C’est pourquoi j’ai décidé, moi aussi,
après avoir recueilli avec précision des informations
concernant tout ce qui s’est passé depuis le début,
d’écrire pour toi, excellent Théophile,
un exposé suivi,
    afin que tu te rendes bien compte
de la solidité des enseignements que tu as entendus.

    En ce temps-là,
lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit,
revint en Galilée,
sa renommée se répandit dans toute la région.
    Il enseignait dans les synagogues,
et tout le monde faisait son éloge.
Il vint à Nazareth, où il avait été élevé.
Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat,
et il se leva pour faire la lecture.
    On lui remit le livre du prophète Isaïe.
Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
    L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés,
    annoncer une année favorable
accordée par le Seigneur.

    Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.
Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
    Alors il se mit à leur dire :
« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture
que vous venez d’entendre »

Source : AELF

Méditation Mgr Emmanuel Gobilliard

« Aujourd’hui s’accomplit cette parole que vous venez d’entendre »

Jésus, dans la synagogue de Nazareth, son village natal, entouré probablement de ses amis, de sa famille, annonce à tous que leur espérance s’accomplit aujourd’hui, que leur désir de salut est réalisé. Jésus est celui qui est venu porter la bonne nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés. Il doit y avoir, dans l’assistance des réactions différentes. Des réactions de foi, donc de joie profonde à cette annonce. C’est le cas pour Marie. Ça y est, le messie tant attendu est parmi nous. Il doit y avoir des réactions dubitatives. N’est-il pas le fils du charpentier ? Mais pour qui se prend-il ? Il y en a aussi qui n’écoutent que d’une oreille et qui sont là par habitude, d’autres qui ne comprennent pas l’enjeu, et d’autres qui ne se sentent pas concernés. Ce matin, je souhaite que nous entendions à nouveau cette parole comme si elle était actuelle. Parce qu’elle est actuelle ! La parole de Dieu n’est pas une parole du passé, une belle histoire qu’on se remémore. Elle est efficace et vivante. Cette parole de Dieu, elle trépigne de vivre en nous. Comme à l’époque de Jésus, aujourd’hui il y a plusieurs réactions à l’écoute de cette parole. Je souhaite vraiment du fond du cœur, que, pour moi comme pour vous, cette parole provoque une conversion, un véritable retournement, que nous puissions nous dire en vérité : « Oui nous avons besoin d’être sauvé, oui nous sommes prisonniers du péché, de notre volonté de puissance, notre orgueil, oui nous sommes aveugles devant l’amour de Dieu qui se déploie à chaque instant, mais oui aussi il est là à nos côtés, pour nous aimer, nous écouter, nous accueillir et nous sauver ! » Nous faisons évidemment partie de ces dubitatifs parce que nous n’avons pas assez à la foi. Alors demandons à Jésus de nous appauvrir, puisqu’il vient de nous dire que c’était aux pauvres que la bonne nouvelle était annoncée. De nous appauvrir, comme Marie, pour que nous ayons la simplicité de reconnaitre en Lui notre espérance. Oui Seigneur je sais que tu es là, que tu m’aimes, que tu me sauves, que ta parole est vivante en moi et efficace. Envoie-moi ton Esprit Saint, pour que je sois capable d’être porteur de ta parole, d’en vivre et de l’annoncer.  

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don