Accueil
"À cette génération il ne sera donné que le signe de Jonas" (Lc 11, 29-32)
Partager

"À cette génération il ne sera donné que le signe de Jonas" (Lc 11, 29-32)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc (50913) - RCF, le 1 mars 2023  -  Modifié le 1 mars 2023
Prière du matin "À cette génération il ne sera donné que le signe de Jonas" (Lc 11, 29-32)

"À cette génération il ne sera donné que le signe de Jonas le prophète"

Méditation de l'évangile (Lc 11, 29-32) par le père Jean Marie Petitclerc

Chant final: "Christ qui vit en moi" par CityAlight

michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
comme les foules s’amassaient,
Jésus se mit à dire :
« Cette génération est une génération mauvaise :
elle cherche un signe,
mais en fait de signe
il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ;
il en sera de même avec le Fils de l’homme
pour cette génération.
Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera
en même temps que les hommes de cette génération,
et elle les condamnera.
En effet, elle est venue des extrémités de la terre
pour écouter la sagesse de Salomon,
et il y a ici bien plus que Salomon.
Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront
en même temps que cette génération,
et ils la condamneront ;
en effet, ils se sont convertis
en réponse à la proclamation faite par Jonas,
et il y a ici bien plus que Jonas. »

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

              Aujourd’hui comme hier au temps de Jésus, notre génération est friande de signes. Et peut-être est-ce plus vrai encore aujourd’hui, à l’heure du numérique. Nous vivons dans une société qui privilégie l’image : tout doit pouvoir être montré. Bon nombre de nos contemporains ne veulent croire qu’en ce qu’ils voient.

              Et voici qu’aujourd’hui comme hier, Jésus ne nous donne comme signe que celui de Jonas. Rappelons brièvement qui est Jonas, car son histoire peut être ignorée par certains d’entre nous.. Jonas est ce prophète qui refuse de répondre à la mission, que lui confiait le Seigneur, d’aller prêcher la pénitence aux habitants de Ninive. Il tenta alors de s’échapper par la mer, mais fut englouti par une baleine dans le ventre de laquelle il resta trois jours. Miraculeusement rejeté sur la plage, il partit alors à la rencontre des habitants de Ninive, pour accomplir sa mission et ceux-ci se convertirent.

              Le signe de Jonas, c’est celui de la conversion. Ce mot n’a pas le sens qu’il a en mathématiques, où il s’agit d’écrire différemment la même chose (2/4 = ½ et j’ai converti ma fraction), mais celui qu’il prend dans le domaine du ski, c’est à dire un demi-tour. Jonas, en refusant la mission, était centré uniquement sur son bien-être personnel. Et voici qu’en répondant à la mission qui lui est confiée, il se centre sur le bien-être de tous les habitants de Ninive.

              Et s’il revenait à chacun d’entre nous d’être ce « signe de Jonas » pour les gens de notre génération ? Et si ce temps de carême était pour chacun de nous ce temps de conversion, le sens de nos actions n’étant plus tourné vers l’amélioration de notre bien-être personnel mais de celui de tous !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don