Accueil
Trump et l'Europe
Partager

Trump et l'Europe

RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Donald Trump est en campagne pour sa réélection. Une campagne agressive avec, outre ses saillies contre la minorité noire, la politique économique européenne en ligne de mire.
DR DR

Trump joue les incendiaires. Sa campagne présidentielle, de plus en plus agressive envers les Noirs, inquiète beaucoup d’Américains… et stupéfie le reste du monde, notamment les Européens. Cela dit, du point de vue de l’Europe, Trump pose aussi un problème économique et géopolitique. C’est le changement d’axe de la politique américaine. Et Trump n’est pas le premier président américain à poser ce problème (même si lui le fait brutalement).

Déjà sous Obama, Washington regardait vers le Pacifique et l’Asie, et commençait à se détourner de l’Europe. Sous Trump c’est devenu flagrant : la politique américaine ne ménage plus l’Europe. Elle traite l’économie européenne en adversaire. Elle inflige des sanctions aux entreprises européennes qui n’obéissent pas aux consignes américaines : par exemple à l’encontre de pays tiers comme la Russie, qui concurrence sérieusement les Etats-Unis dans l’exportation de gaz.

Enfin, Trump et le Pentagone veulent faire de l’OTAN une simple annexe de la géostratégie américaine, selon laquelle les Européens devraient s’engager pour des intérêts qui ne seront pas les leurs. Faute de quoi Trump menace de laisser tomber purement et simplement l’OTAN ! Et on sait qu’il le souhaite. Si cet homme est réélu en novembre prochain, cette situation ne fera que s’alourdir. Les Européens ne pourront plus faire comme si leur sécurité était assurée par l’Amérique. Ils seront alors forcés de prendre leurs responsabilités et de se donner les moyens d’une politique économique et militaire autonome, avec tout ce que ça suppose dans le monde du XXIe siècle. Autrement dit, bâtir ce que de Gaulle appelait “une Europe européenne” : projet que sous Mitterrand aussi la France proposait au reste de l’Europe, et auquel Macron semble rêver aujourd’hui à certains moments. Mais est-ce possible ? Les Français ne sont-ils pas les seuls pour l’instant à soutenir ce projet ?  En fait, les Français ne sont-ils pas les seuls partisans d’une “Europe puissance”, au sens gaullien de ce mot ? Et ça, c’est encore une autre affaire. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don