Accueil
RCF En juin, 10 % de chiffre d'affaires en moins sur le bord de mer à Nice
Partager

En juin, 10 % de chiffre d'affaires en moins sur le bord de mer à Nice

Un article rédigé par Nino Claudez - RCF Nice Côte d'Azur, le 3 juillet 2024  -  Modifié le 3 juillet 2024

Durant ce mois de juin, le chiffre d'affaires de la plupart des restaurants niçois du bord de mer a fortement baissé à cause du mauvais temps. Une baisse qui atteint parfois les 10 %. Certains restaurateurs parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu.

Une plage privée sur le bord de mer à Nice. Photo : Amy W sur Unsplash Une plage privée sur le bord de mer à Nice. Photo : Amy W sur Unsplash

Le chiffre d'affaires de la majorité des restaurants niçois du bord de mer a considérablement diminué pendant le mois de juin. Les recettes ont parfois chuté de près de 10 % dans certains établissements. Si nombre de restaurateurs commencent à avoir des sueurs froides, d'autres en revanche s'en sortent plutôt bien.

Un chiffre d'affaires en chute libre

À Nice, le temps maussade de ces derniers jours a entrainé une baisse non négligeable du chiffre d'affaires des restaurateurs : "On a eu des jours sur lesquels on est un peu passé au travers à cause de la météo", confirme Vincent Cippolini, gérant du restaurant Le Temps d'un Été sur la Promenade des Anglais. "On va espérer que l'été se prolonge jusqu'à octobre et qu'on puisse avoir un bel automne et un bel hiver", conclut-il.

Certains comme René Coloban, le patron de l'établissement Blue Beach, sont encore plus alarmistes : "On a eu un mois de juin catastrophique et en forte baisse par rapport à l'année dernière. On tourne à peu près à -10 % sur le mois de juin. C'est énorme", déplore le restaurateur. 

Une météo qui n'impacte pas tout le monde

Les conditions météo peu clémentes de ces dernières semaines ne sont pas forcément synonymes de chiffre d'affaires en berne pour les restaurateurs niçois. Marco qui tient le restaurant Bocca Mar en est le parfait exemple : "Les clients sont au rendez-vous", commence-t-il avant de poursuivre : "En plus des clients locaux, nous avons aussi une clientèle anglaise qui est habituée à la pluie."

Le gérant de l'établissement assure que "l'activité continue tranquillement", avant de conclure l'air satisfait : "C'est une belle saison, un beau mois de juin. Clairement, on a le sourire ".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don