Accueil
Christian Estrosi: "nous sommes réunis pour faire corps"
Partager

Christian Estrosi: "nous sommes réunis pour faire corps"

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur, le 14 janvier 2024  -  Modifié le 14 janvier 2024

Le maire de Nice, dans un champ lexical de paix, cherche à apaiser l'ambiance et à aller de l'avant en cette année 2024 avec l'envie de souder derrière lui. 

Christian Estrosi sur la scène de l'Opéra de Nice ce 14 janvier 2023 - RCF Christian Estrosi sur la scène de l'Opéra de Nice ce 14 janvier 2023 - RCF

Chercher la paix, la sérénité, l'envie d'avancer sans se préoccuper des agitations ambiantes. Christian Estrosi, de nouveau à l'Opéra de Nice, comme l'an dernier, souhaite une année de "calme, de ténacité et d'action". Le maire de Nice Estrosi se présente en garant de la paix niçoise en s'installant au-dessus de la mêlée. Pas d'attaque en règle, pas de phrase clash: comme une cohérence avec le fait de quitter le réseau social X (ex Twitter) en fin d'année 2023. 

 

 

Que retenir ? 

 


Pour Christian Estrosi, "Il est important de montrer que nous n'avons pas peur" face à l'antisémitisme et au terrorisme. Le maire de Nice parle "d'un préfet qui a tenu bon" pour les interdictions de manifestations pour la paix dans la bande de Gaza. Dans la foulée, voilà le sujet de l'immigration qui a tant agité l'année 2023 dans les Alpes-Maritimes: "avec la loi immigrations nous disposons d'une arme qui nous permettra d'avoir des résultats tangibles d'ici la fin de l'année" dit Christian Estrosi. 

 

 

Ne pas tomber dans le stérile

 

 

En local, pas de commentaire sur les projets à venir, pas d'annonces. La municipalité en place entre dans l'achèvement de ce qui a été lancé et montre une continuité sans pareil malgré "de nombreux vœux utilisés pour désigner des coupables" en référence aux députés LR locaux. Pas de ça chez nous promet Christian Estrosi qui "refuse de monter les uns contre les autres". Pour le président de la métropole Nice Côte d'Azur, ce serait un comportement "stérile" et "irresponsable". 

 

 

 

Christian Estrosi exhorte "hommes et femmes publics, médias, presse" à "apaiser les débats" estimant que "nous avons tous un rôle à jouer" alors même que l'année prochaine risque d'être celle des prises de guerres et des prises de positions dans une campagne pour les élections municipales qui pourrait commencer bien tôt. "Nous avons besoin d’espérer et de croire en l’avenir. À nous de créer les conditions de l’espérance !" dit aussi Christian Estrosi. Un discours au champ lexical emprunté à la foi. Reste à savoir si les Niçois veulent encore y croire: 2024 nous donnera un début de réponse avec l'esquisse des grands projets attendus en 2025. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don