Accueil
ZAD de Notre-Dame-des-Landes : « des solutions existent comme au Larzac », selon Matthieu Orphelin, député de Maine-et-Loire
Partager

ZAD de Notre-Dame-des-Landes : « des solutions existent comme au Larzac », selon Matthieu Orphelin, député de Maine-et-Loire

Un article rédigé par RCF Anjou - RCF Anjou,  -  Modifié le 14 décembre 2017
Mathieu Orphelin, député LREM de Maine-et-Loire pense que si le gouvernement abandonne le projet d’aéroport, il ne faudra pas forcément évacuer les zadistes à Notre-Dames-des-Landes.
l'autocollant des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes l'autocollant des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Environ 200 personnes sont installées depuis 2009 sur le site réservé au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ils habitent véritablement dans cette ZAD, « Zone à défendre ». Si le gouvernement choisit fin janvier d’abandonner le projet, faudra-t-il forcément les évacuer?
 

Citer l'exemple du Larzac

Le rapport des médiateurs, remis hier au gouvernement, parle de l’importance pour l’Etat de garder « la maitrise foncière des terrains acquis» et de « maintenir l’Etat de droit ». Des termes sujets à différentes interprétations. 

En ce qui concerne le foncier, Mathieu Orphelin évoque des issues légales possibles qui permettraient aux zadistes qui le souhaitent de rester sur place: « On peut imaginer comme après l’abandon du projet au Larzac, une société publique créée pour gérer les terres agricoles. Des solutions existent. » 
 

Faire partir les « agitateurs » seulement

Selon le député de Maine-et-Loire, il faudrait toutefois s’assurer que cet espace ne devienne pas une zone de non-droit. « Tous ceux qui s’opposaient à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour de bonnes raisons – préservation des terres agricoles, bilan climatique – auront la responsabilité  collective de tout faire pour assurer le retour à l’Etat de Droit. Ils devront isoler les quelques dizaines de casseurs très violents qui sont là-bas mais qui sont vraiment une minorité », explique Matthieu Orphelin.

Pour voir le rapport des médiateurs complet : cliquez ici.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don