Accueil
RCF Un Monde Plus Juste pour les Animaux : Les Espoirs de la Déclaration de New York

Un Monde Plus Juste pour les Animaux : Les Espoirs de la Déclaration de New York

Un article rédigé par Eric WM Cooper - 1RCF Belgique, le 9 mai 2024  -  Modifié le 9 mai 2024

La Déclaration de New York sur la conscience animale, dévoilée lors d'une conférence révolutionnaire sur la science émergente de la conscience animale à l'Université de New York le 19 avril 2024, marque une percée capitale dans notre compréhension de la cognition et de la conscience animale. Fruit d'une collaboration sans précédent entre des sommités mondiales de la neurobiologie et de la cognition animale, ce document historique établit de manière explicite que de nombreux animaux non humains, tels que les primates, les éléphants, les dauphins et les oiseaux, possèdent des capacités cognitives et émotionnelles sophistiquées liées à la conscience.

Dauphins © Envato/Eric Cooper Dauphins © Envato/Eric Cooper

Les Preuves Irréfutables

Les chercheurs réunis à cette conférence ont présenté des preuves irréfutables montrant que ces animaux sont capables de ressentir des émotions telles que la douleur, la peur, le plaisir et le stress. De plus, ils ont souligné que certains animaux peuvent avoir une conscience de soi et de leur environnement, ce qui implique une perception de leur propre existence et de leur place dans le monde.

Des Objectifs Clairvoyants

Parmi les objectifs de la déclaration, l'un des plus importants est d'exprimer l'enthousiasme que suscite la science émergente de la conscience animale et d'encourager la poursuite des travaux sur ce sujet. Nous sommes à un moment charnière : une masse critique de personnes osent étudier la conscience animale de manière rigoureuse et systématique. Un deuxième objectif est d'encourager la réflexion sur le bien-être animal. La présente déclaration ne formule aucune recommandation politique spécifique, et les signataires ont des opinions très diverses sur les questions morales, juridiques et politiques. Le point d'accord est que la certitude de la conscience ne devrait pas être exigée pour prendre en considération les risques liés au bien-être.

Au-delà de l’Instinct : Explorer la Conscience Animale

La conscience, un concept fascinant qui continue de susciter des débats et des questions dans le domaine de la science. Mais qu'est-ce que la conscience, exactement ? Et comment les animaux la perçoivent-ils ? Ces questions complexes sont au cœur de la récente Déclaration de New York sur la conscience animale, qui ouvre la voie à une compréhension plus profonde des expériences subjectives des êtres vivants qui partagent notre planète. La conscience, dans ce contexte, fait référence à la capacité d'un animal à vivre des expériences sensorielles et émotionnelles subjectives. Cela inclut la perception sensorielle, les émotions telles que la douleur, la peur, le plaisir et l'anxiété, ainsi que d'autres formes de conscience de soi et de l'environnement.

Des Animaux Capables de Conscience

Les progrès récents dans la recherche suggèrent que de nombreux animaux, y compris tous les vertébrés et de nombreux invertébrés, pourraient avoir une forme de conscience. Les études sur le comportement animal, ainsi que les recherches en neurosciences comparatives et en éthologie, ont révélé des similitudes frappantes entre le comportement et les processus cognitifs des humains et de certains autres animaux.

Les Implications de la Déclaration

La Déclaration de New York sur la conscience animale souligne l'importance de prendre au sérieux la possibilité que de nombreux animaux aient des expériences subjectives. Elle appelle à une réévaluation de nos interactions avec les autres espèces et à une considération sérieuse de leur bien-être.

Des Avancées Rapides et Récentes

Les dix dernières années ont été une période passionnante pour la science de la cognition et du comportement animal. De nouveaux résultats surprenants ont révélé l'existence d'une vie intérieure étonnamment riche chez un très grand nombre d'autres animaux, y compris de nombreux invertébrés, ce qui a relancé le débat sur la conscience animale.

Des Études Significatives

Pour ne citer que dix exemples clés :

1. Les corbeaux peuvent être entraînés à rapporter ce qu'ils voient.

2. Les pieuvres évitent la douleur et apprécient le soulagement de la douleur dans le test de préférence de place conditionnée.

3. Les seiches se souviennent des détails d'événements passés spécifiques, y compris de la manière dont elles les ont vécus.

4. Le labre nettoyeur commun ou poisson nettoyeur semblent réussir une version du test de la marque du miroir.

5. Les couleuvres réussissent une version olfactive du test de la marque du miroir.

6. Le poisson-zèbre montre des signes de curiosité.

7. Les abeilles ont un comportement ludique apparent.

8. Les écrevisses présentent des états "similaires à l'anxiété", altérés par les anxiolytiques.

9. Les crabes équilibrent des motivations concurrentes pour prendre des décisions flexibles.

10. Les mouches des fruits ont un sommeil actif et un sommeil calme, et l'isolement social perturbe leurs habitudes de sommeil.

Un Monde en Évolution : Les Répercussions de la Déclaration de New York sur la Conscience Animale

L'avenir de la Déclaration de New York sur la Conscience Animale est prometteur mais également sujet à des défis et des opportunités. Voici quelques perspectives sur son impact potentiel et les changements qu'elle pourrait apporter dans la société :

La déclaration met en lumière l'importance de prendre au sérieux la conscience animale et de reconnaître que de nombreux animaux peuvent avoir des expériences subjectives. Cela pourrait conduire à une sensibilisation accrue du grand public sur les droits et le bien-être des animaux, encourageant ainsi des attitudes et des comportements plus respectueux envers les autres espèces.

En reconnaissant la conscience animale, les gouvernements pourraient être incités à adopter des lois et des politiques plus protectrices pour les animaux. Cela pourrait inclure des mesures visant à prévenir la cruauté envers les animaux, à améliorer les conditions de vie des animaux d'élevage et à interdire certaines pratiques telles que la chasse sportive ou la captivité des animaux sauvages.

La reconnaissance de la conscience animale pourrait également avoir un impact sur l'industrie alimentaire et cosmétique. Les consommateurs pourraient devenir plus conscients de l'origine des produits qu'ils achètent et être plus enclins à choisir des alternatives végétales ou des produits non testés sur les animaux.

Les implications de la déclaration sur la conscience animale pourraient également se faire sentir dans le domaine de la recherche scientifique. Les chercheurs pourraient être encouragés à adopter des pratiques éthiques lors de l'utilisation d'animaux dans la recherche, en minimisant la douleur et la souffrance et en cherchant des méthodes alternatives chaque fois que possible.

Changements Sociaux et Culturels

Au fil du temps, la reconnaissance de la conscience animale pourrait conduire à des changements sociaux et culturels plus larges, remettant en question les attitudes anthropocentriques dominantes et promouvant une vision plus holistique de la relation entre les humains et les autres espèces.

En fin de compte, l'impact de la Déclaration de New York sur la Conscience Animale dépendra de la manière dont elle sera accueillie et mise en œuvre par les individus, les gouvernements, les industries et les institutions à travers le monde. Si elle est adoptée et appliquée de manière efficace, elle pourrait contribuer à façonner un avenir plus compatissant et respectueux envers tous les êtres vivants sur notre planète.

Pour signer la déclaration de New York

Si vous disposez d'une expertise pertinente et que vous souhaitez signer la déclaration, veuillez contacter : nydeclaration@gmail.com à partir de l'adresse électronique de votre institution et suivre les instructions fournies.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don