Accueil
Sortir d'un rapport violent de l'Homme avec le reste du vivant
Partager

Sortir d'un rapport violent de l'Homme avec le reste du vivant

Un article rédigé par Anne Kerleo - RCF,  -  Modifié le 29 août 2019
David Abeels participe au programme écologie proposé à Taizé du 26 au 31 août. Conscient de l'urgence écologique, il estime que l'Homme doit changer son rapport avec le "reste du vivant".
Anne Kerléo, RCF Anne Kerléo, RCF

Parmi les jeunes qui ont choisi de participer au programme "écologie" proposé à Taizé du 26 au 31 août 2019, beaucoup sont déjà très conscients de l'urgence écologique et un grand nombre ont commencé à agir, soit par des gestes écocitoyens, soit de manière plus fondamentale, en  réfléchissant à l'orientation globale de leur vie.

C'est le cas de David, jeune belge de 23 ans, pour qui les rapports entre les êtres humains et ce qu'il appelle "le reste du vivant" sont empreints d'une grande violence et sont à repenser. Après avoir fait des études d'économie et de sociologie, il rêve de créer, avec des amis, une ferme au sein de laquelle il pourrait vivre ces rapports renouvelés. Au micro d'Anne Kerléo, il témoigne de la manière dont le souci écologique est né chez lui et raconte comment il a cheminé et comment il essaie d'incarner cela dans sa vie. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don