Accueil
Sommes-nous prêts pour le compostage obligatoire ?
Partager

Sommes-nous prêts pour le compostage obligatoire ?

Un article rédigé par Jeanne d'Anglejan - RCF, le 29 mars 2023  -  Modifié le 29 mars 2023
Commune planète (Drôme-Ardèche) Sommes-nous prêts pour le compostage généralisé et obligatoire en 2024 ?

À partir du 1er janvier 2024, le compostage sera généralisé et obligatoire pour tous. Alors que les sécheresses sont vouées à être de plus en plus sévères et fréquentes, le compostage s’affirme comme une solution face au défi écologique et à la crise de l’eau.

© Manfred Antranias Zimmer / Pixabay © Manfred Antranias Zimmer / Pixabay

Un petit pas pour chacun, un grand pas pour la planète  

 

Si beaucoup pratiquent déjà le compost, d’autres n’ont pas accès à un jardin ou ne sont simplement pas sensibilisés à la question du tri. Blandine de Montmorillon est chargée de mission sensibilisation et formation à Compost et territoire. Cette association créée en 2015 fait connaître les bienfaits du compostage dans la Drôme et l’Ardèche. La loi proposée en 2020 et en vigueur à partir du 1er janvier 2024 oblige les particuliers, les collectivités et les entreprises à composter leurs déchets alimentaires. Elle n’est cependant pas coercitive, contrairement à l’Allemagne par exemple, où l’on doit payer une taxe en fonction de notre production de déchets.

 

"On ne sera pas prêts" pour cette loi qui entrera en vigueur dans moins de 300 jours, estime l'intervenante. C'est un travail de longue haleine que de préparer les esprits à l’obligation de sortir les biodéchets des poubelles. Ce qu’il faut, c’est prouver que c’est "du bon sens de sortir de nos poubelles une matière composée à 80% d’eau et qui peut devenir du compost pour les sols". Et de vanter les bienfaits du ver de terre, ce "grand artisan du compost" : "pas d’humain sans humus, et pas d’humus sans verre de terre".

 

Le compost citoyen, des bienfaits sociaux et environnementaux

 

Composter est bénéfique sur tous les plans. Blandine de Montmorillon insiste sur le rôle des référents qui suivent le compostage. Il s’agit de faire de l’information citoyenne pour démocratiser les bonnes habitudes : "on ne doit pas négliger le côté social du compost. C’est un lieu de rendez- vous, on y discute et on y contre la solitude", estime la chargée de mission.

 

"C’est le déclic pour être encore plus citoyen", résume Blandine de Montmorillon, qui souligne également les bienfaits du compost sur l'alimentation et sur la santé. Pour cela, l'association forme des ambassadeurs du compostage. Ceux-ci se rendent ensuite dans les communes pour échanger sur les modes de compostage, créant un efficace "effet boule de neige". Les clés pour bien réussir sont la formation et l’information. "Tout le monde doit s’y mettre en même temps" pour contrer les difficultés à venir, insiste Blandine de Montmorillon.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don