Accueil
Pauvreté, moral des bénévoles, projets... On prend des nouvelles du Secours Catholique des Alpes-Maritimes
Partager

Pauvreté, moral des bénévoles, projets... On prend des nouvelles du Secours Catholique des Alpes-Maritimes

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur,  -  Modifié le 23 novembre 2020
Pour son rapport 2020 "État de la pauvreté en France", le Secours Catholique alerte sur la dégradation du niveau de vie des ménages en situation de précarité.
Secours Catholique - Jean-Luc Nani, président de l'antenne Alpes-Maritimes. Secours Catholique - Jean-Luc Nani, président de l'antenne Alpes-Maritimes.

Le budget des ménages de la délégation des Alpes-Maritimes: 

En 2019, plus de 20 000 personnes ont été accueillies par les équipes de la délégation des Alpes-Maritimes constituées par 500 bénévoles et 8 salariés.
●        Les principales demandes d’aides concernent l’accueil, l’écoute et le conseil (84%) et l’alimentation (71%).
●        La proportion de mères seules et de couples avec enfants a subi une hausse préoccupante, passant de 40% en 2014 à 50% en 2019 de nos publics.
●        Dans les Alpes-Maritimes, entre 2014 et 2019, le revenu par unité de consommation a baissé, passant de 438 à 340€ mensuels.
 
 Accéder à ses droits est également un enjeu crucial pour la plupart des ménages suivis et le droit à la santé est parfois relégué à plus tard. Le pôle Santé de l’Accueil de jour de Nice a dû faire face à l’augmentation des personnes n’ayant  pas accès à des produits d’hygiène de base et encore moins à des produits qui permettent de se sentir bien et de prendre soin de soi.
 
Une nouvelle activité de droguerie solidaire a été développée en 2019. Jeanick, bénévole, explique :  “L’attribution de chèque service permet certes aux personnes d’avoir accès à ces produits, mais à des prix très chers et avec toujours la dualité de devoir choisir entre se nourrir ou acheter des produits d’hygiène.” L’équipe a alors conçu un projet afin de donner accès aux personnes à ces produits dans une logique d’accompagnement et de respect. Les produits distribués sont fournis par des dons, des dons d’associations partenaires et des achats.

Jean-Luc Nani est l'invité de RCF: il revient avec nous sur ce rapport et la suite des projets. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don