Partager

Parcours Laudato Si avec David Abeels - Le progrès technique

Un article rédigé par Sarah Poucet - 1RCF Belgique, le 28 février 2022  -  Modifié le 28 février 2022
Laudato Si déjà demain Parcours Laudato Si avec David Abeels - Le progrès technique
Partager

Source de nombreuses avancées sociétales, le progrès technique a aussi une part importante de responsabilité dans la crise écologique actuelle. Dans l'encyclique, le Pape apporte notamment la notion de sens de l'action au paradigme technocratique. A quoi sert le progrès technique s'il n'a pas de véritable but ? David Abeels nous fera également part du modèle des 5 strates élaboré par la docteure en philosophie écologique, Charlotte Luyckx.

© 1RCF © 1RCF

La notion de progrès est au coeur de la crise écologique. En effet, si le développement technologique a apporté de nombreuses avancées à notre civilisation, il a aussi engendré une augmentation fulgurante de la consommation, notamment d’énergie.

Ce qu’en dit le Pape

Dans son encyclique, le Pape évoque la technique. Dans un premier temps, il nous parle de médecine, d’avancées positives. En même temps, il évoque aussi un côté plus sombre au sein du progrès technique. L’humanité n’a jamais eu autant de pouvoir sur elle-même mais rien ne garantit qu’elle l’utilise à bon escient. Pour le Pape, il faut orienter la technique vers une direction. Le progrès pour le progrès n’a aucun sens et mène à la domination de l’espèce humaine sur le reste de la création. 

Une des dérives de la technique concerne également son hyperspécialisation. A force d’étudier des éléments individuellement, les scientifiques perdent la vue d’ensemble et notre civilisation peine à trouver des solutions structurelles, notamment à la crise écologique. 

Un modèle en 5 strates

Charlotte Luyckx est docteure en philosophie, spécialisée en philosophie écologique. Pour comprendre la crise écologique, elle a élaboré un modèle en cinq strates. Toutes sont liées l’une à l’autre. Voici l’ordre dont elle parle : la strate technique, comportementale, politico-économique, philosophique et enfin, spirituelle. Cette vision de l’écologie en cinq couches veut que plus on creuse, plus on arrive à la racine de la crise actuelle. De plus, un nouveau monde ne sera possible que si l’on apporte des changements à chacune de ces strates.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don