Accueil
Leïla: "on n'aime pas suffisamment notre prochain pour lui laisser une planète propre"
Partager

Leïla: "on n'aime pas suffisamment notre prochain pour lui laisser une planète propre"

Un article rédigé par Anne Kerleo - RCF,  -  Modifié le 29 août 2019
Leïla a grandi dans une famille "concernée par l'écologie" et vit d'une manière plutôt respectueuse de la planète. Elle estime que sa génération peut et doit répondre à l'urgence écologique.
Anne Kerléo, RCF Anne Kerléo, RCF

A 27 ans, Leïla vit à Paris où elle se déplace plutôt en transports en commun et à vélo, utilisant très peu la voiture. Elle mange bio, le moins de viande possible, des produits locaux et de saison, pratique le zéro déchets et éteint ses appareils électroniques la nuit. Ces gestes sont pour elle assez naturels parce que'lle a grandit dans "une famille qui se sent concernée". Pas de révélation ou de réveil pour elle donc en matière d'écologie, mais tout de même la conscience que "c'est de plus en plus urgent"

"Ma génération se pose beaucoup de questions quant à son avenir, témoigne-t-elle. Quand on entend parler d'échéances pour l'Humanité à 2050 on se dit: je suis en âge d'avoir des enfants mais est-ce que ça vaut le coup d'en avoir? Des choses qui sont vraiment de l'ordre de l'existentiel et du sens de nos vies. Il y a une vraie remise en question de nos styles de vie. Et notre génération est encore en âge d'être malléable et de changer son style de vie, donc on est en première ligne". 

En septembre, la jeune fille entame des études théologie protestante et pour elle "dans le christianisme, c'est Dieu qui nous donne la terre et on est sensés en prendre soin. On nous a donné la responsabilité de prendre soin de la terre et de prendre soin des autres. Jésus nous dit d'aimer notre prochain comme nous-mêmes, et là on n'aime pas suffisamment notre prochain pour lui laisser une planète propre". 

Au micro d'Anne Kerléo, Leïla détaille sa perception de l'urgence écologique et du lien entre écologie, relations aux autres et foi. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don