Accueil
La Baraque à Frat’
Partager

La Baraque à Frat’

Un article rédigé par Claire Granger - RCF,  -  Modifié le 25 juin 2021
Claire Granger présente la Baraque à Frat', un véhicule qui permet aux bénévoles d’aller à la rencontre des aînés isolés et de leur proposer des temps de partage et d’échanges.
DR DR

Vous vous souvenez peut-être de cette réplique de film : si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! C’est le concept de la Baraque à Frat’… baraque à Fraternité : si les personnes âgées isolées ne viennent pas aux Petits Frères des Pauvres, les Petits Frères des Pauvres viennent à elles ! Concrètement, une baraque à Frat, c’est un véhicule (camping-car, fourgon aménagé, minibus) qui permet aux bénévoles d’aller à la rencontre des aînés isolés et de leur proposer des temps de partage et d’échanges. Nous en avons plusieurs, dans des territoires montagneux, Haute-Loire, Vallée de la Maurienne mais aussi dans des territoires moins escarpés mais tout aussi ruraux, en Bourgogne ou dans les Hauts-de-France.

Le principe donc, c’est d’aller vers des villages pas ou mal desservis par les transports. En effet, les personnes de plus en plus nombreuses et de plus en plus âgées, qui renoncent à conduire et mais veulent vivre encore à leur domicile sont confrontées aux difficultés de déplacement, se retrouvent cantonnées dans un périmètre réduit qui ne leur offre ni commerces, ni services, ni lieux de socialisation. Et vous le savez, aux Petits Frères des Pauvres, nous sommes extrêmement attachés à la convivialité. La Baraque à Frat, c’est donc un lieu de convivialité mobile qui se déplace de village en village à la rencontre des personnes, au pied de chez elles. Des tables et des chaises sorties du fourgon, du café, du thé, des jus de fruits, des petits gâteaux et c’est parti pour des moments d’échanges entre gens des villages, bénévoles et les jeunes en service civique… et si des personnes ont du mal à sortir de chez elles, et bien nous allons les chercher au pas de leur porte pour leur permettre de se joindre à la conversation ! 

On entend d’ailleurs de plus en plus parler du retour des services et commerces itinérants. Par exemple, pour la campagne de vaccination : les personnes les plus en difficulté, pourtant prioritaires, ne se déplaçaient pas dans les centres de vaccination. Alors, les collectivités territoriales ont fini par mettre en place des centres de vaccination mobiles. Ainsi de plus en plus de services publics itinérants viennent tenir des permanences dans les villages pour permettre aux habitants de faire leurs démarches administratives. Et on assiste au retour des commerces itinérants, boulangerie, boucherie, épicerie, et en prime salon de coiffure ou bibliothèque, espace de formation au numérique et même des cabinets médicaux. 

Comment ne pas se réjouir de ces évolutions qui facilitent le quotidien de milliers de personnes et redynamisent les territoires. Ce principe du « Aller Vers » répond aux attentes des personnes âgées : dans les études que nous menons chaque année aux Petits Frères des Pauvres sur la solitude et l’isolement, nous demandons systématiquement aux personnes de plus de 60 ans l’action la plus efficace pour lutter contre l’isolement …   La réponse est toujours la même : le maintien des services et commerces de proximité. 

Ensemble, continuons à aller vers les personnes isolées !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don