Accueil
Incendie dans le Var : La règlementation de la réserve naturelle est-elle trop stricte?
Partager

Incendie dans le Var : La règlementation de la réserve naturelle est-elle trop stricte?

Un article rédigé par Agnès Luque - RCF Méditerranée,  -  Modifié le 25 août 2021
L'éco près de chez vous Incendie dans le Var : La règlementation de la réserve naturelle est-elle trop stricte?

7.100 hectares de forêt ont été détruits en une semaine. Des milliers de personnes ont été évacuées dans l'arrière pays de Saint-Tropez et l’on déplore deux morts. 

Au delà de la réserve naturelle des Maures, plusieurs vignobles ont été également impactés à différents degrés. Quelles sont les priorités des vignerons aujourd'hui? L'incendie aurait-il pu être moins violent? comment les vignerons analysent-ils la situation?

 

Des hectares de vignes brulées par l'incendie de la Plaine des Maures ©Terre de Vins Des hectares de vignes brulées par l'incendie de la Plaine des Maures ©Terre de Vins

Près d'un millier d'hectares de vignes a été impacté par l'incendie de la Plaine des Maures. Certains ont tout perdu comme le Domaine de la Giscle à Cogolin ou le domaine de Théolier à la Garde-Freinet, où 70% de de la vigne a brulé.

Le Domaine de Reillanne de Chevron Villette a subi l'incendie qui a ravagé les forêts adjacentes au domaine et a desséché 20% des vignes. Par la suite, il est à craindre un goût de fumée dans les vins.

La solidarité se met en place pour commencer les vendanges. Des cagnottes sont même organisées sur des plateformes internet pour récolter les fonds nécessaires pour remplacer le matériel détruit, respectivement sur Leetchi.com (Domaine de la Giscle) et sur participe.fr (Domaine de Théolier).

 

Pour Benoit Ab der Halden, directeur d’exploitation du vignoble Chevron Villette, il est sûr que certains dégâts auraient pu être évités avec une meilleure gestion du site de la Plaine des Maures. La règlementation drastique pour la protection de la Réserve de la Plaine des Maures, notamment pour préserver des espèces protégées comme la tortue d'Hermann, interdit aux agriculteurs et aux viticulteurs de procéder à des défrichements ou nettoyages de fossés. La progression des incendies s'en trouve accentuée et accélérée.

 

Eric Pastorino, président du Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence, ainsi que Fabienne Joly, présidente de la Chambre d'Agriculture, ont interpellé le ministre de l'Agriculture et de la Ministre de la Biodiversité au cours de leur visite dans le Var le 24 août dernier. Ils souhaitent une aide forte de l'Etat auprès des viticulteurs dans leurs démarches et une meilleure prise en compte des avis des vignerons dans la gestion du territoire. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

l'Eco près de chez vous - RCF Méditerranée
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'éco près de chez vous

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don