Accueil
ENTRETIEN : la niçoise Stéphanie Faustin a choisi un quotidien "0 déchet"
Partager

ENTRETIEN : la niçoise Stéphanie Faustin a choisi un quotidien "0 déchet"

Un article rédigé par Laura Vergne - RCF Nice Côte d'Azur, le 17 juin 2022  -  Modifié le 17 juin 2022
Commune Planète Côte d'Azur Rencontre avec la niçoise Stéphanie Faustin adepte d'une vie 0 déchet

ENTRETIEN - Stéphanie Faustin, autrice, blogueuse et créatrice de contenus est passionnée d'écologie depuis toujours. Depuis plusieurs années, elle évite le gaspillage et réduit considérablement ses déchets. 

Stéphanie Faustin dans le studio de RCF Nice Côte d'Azur - Photo : RCF Nice Côte d'Azur Stéphanie Faustin dans le studio de RCF Nice Côte d'Azur - Photo : RCF Nice Côte d'Azur

Stéphanie Faustin, la démarche "0 déchet" c'est quoi ? 

 

Ce n'est pas le "0 déchet" absolu. Ce serait trop compliqué, trop frustrant et dans notre société actuelle c'est mission impossible. Il faut le voir comme une quête idéale : essayer de s'en rapprocher au maximum, réduire ses déchets et faire de son mieux tout simplement. 

 

Pourquoi est-ce impossible le 0 déchet dans notre société ? 

 

On est dans une société de suremballage et de surconsommation. Le 0 déchet à part vivre dans une grotte avec trois cailloux et deux graines, c'est impossible.

 

Comment a commencé la démarche 0 déchet pour vous ? 

 

Pour moi la démarche 0 déchet ça a commencé lorsque je revenais des courses et que j'avais une tonne d'emballages à mettre à la poubelle. J'ai pris conscience et je me suis dit "il faut que ça change". Alors j'ai changé mon mode de vie, ma consommation : qu'est-ce que je vais acheter ? Comment c'est emballé ? Comment je peux réduire ces emballages ? Est-ce que je peux choisir des emballages moins impactant ? Notamment avec du verre ou du papier, parce que le plastique c'est ce qu'il y a de pire. On en voit partout. 

 

 

Moi tous les jours je cuisine mes déchets et tous les jours je créée des nouvelles recettes

 

 

Comment ça se traduit au quotidien votre démarche 0 déchet ? 

 

J'ai remplacé un grand nombre de produits avec des emballages jetables par du réutilisable. Par exemple, pour les cosmétiques ça va être remplacé : les gels douche par un savon solide, le shampoing liquide par un shampoing solide et je créée mon propre dentifrice. 

 

Pour ce qui est, de la cuisine j'achète des produits bio, locaux et seulement au marché. Je ne met plus un pied dans les supermarchés. Dans une cuisine 0 déchet on va consommer les fanes, les épluchures de légumes et de fruits donc il faut que ce soit non-traité et biologique. Moi tous les jours je cuisine mes déchets et tous les jours je créée des nouvelles recettes. 

 

 

 

 

 

J'ai découvert que je ne manquais de rien et que ma vie était bien plus riche qu'avant. 

 

 

Quelle a été votre plus grande découverte en vivant dans une démarche "0 déchet" ? 

 

C'est que finalement on peut se passer de beaucoup de choses. J'avais peur de manquer de certaines choses. J'ai découvert qu'au contraire je ne manquais de rien et que ma vie était bien plus riche qu'avant. 

 

 

 

 

 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don