Accueil
Des étudiants chouchoutés au temple de la rue Villars à Aix
Partager

Des étudiants chouchoutés au temple de la rue Villars à Aix

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 31 octobre 2022  -  Modifié le 3 novembre 2023
Cap ou Canap' Des étudiants chouchoutés au temple de la rue Villars à Aix

Un café le samedi matin, des soirées spi, un accompagnement personnalisé dans des démarches administratives…

Le temple de la rue Villars d’Aix-en-Provence, accompagne au quotidien de nombreux étudiants.

Vincent et Dominique Labouret sont nos invités cette semaine pour en parler.

C/Dialogue RCF C/Dialogue RCF

“C’est un peu un mythe de croire que les étudiants ne sont pas isolés” , confie Vincent Labouret. Avec sa femme Dominique ils sont en charge d’un groupe d’accompagnement et d’entraide d’étudiants au temple de l'église protestante unie de la rue villars à Aix-en-Provence. Beaucoup sont des étudiants étrangers, ils ont entre 17 et 38 ans et ne sont pas tous protestants.

 

Souvent isolés, ils viennent au temple car ils sont dans des situations difficiles, ils ont des problèmes de logements, d’inscriptions à l’université, ils ont besoin aussi d’une aide matérielle comme des meubles ou des vêtements. “Ils viennent chercher du lien”, indique Vincent.

 

Un premier accueil basé sur l’entraide

 

Dominique insiste sur l’entraide qui règne au sein de ce groupe avec l'accompagnement bienveillant de leur pasteur Gil Daudé, individuellement ou en groupe.

 

Le but de ce groupe destiné au étudiants et aux jeunes professionnels est avant tout l’intégration qui se cultive par des pique-niques partagés, par des soirées Taizé animées par une étudiante catholique, des soirées jeux de société, des soirées crêpes, des soirées “spi” animées par la communauté malgache de Marseille et d’Aix-en-Provence.

 

En tant qu’animateurs, Vincent et Dominique soulignent la richesse de leur engagement dans ce groupe très “ouvert” à tous et aux autres religions. Sur la quarantaine de jeunes qui le fréquentent, il y a des orthodoxes, des musulmans, des catholiques et bien sûr des protestants de différentes sensibilités.

“Ils sont très reconnaissants et très attachants, précisent-ils, et il y a de beaux liens qui se créent. On est gâté pour ça!”

La solidarité qui se développe au sein du groupe, est aussi un témoignage qui les mène à un chemin de foi.

 

En résumé, on sent Dominique et Vincent fiers de leur temple: “le propre de l'Eglise protestante c’est l’accueil sans condition, sans réserve qui que vous soyez, et la communauté qui soutient quand il y a un problème”. Ils avouent même dans un sourire,  “les étudiants en particulier ce sont les chouchous!”.

Tous les renseignements sont ici.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don