Accueil
Après Pâques, et si on parlait d'espérance?
Partager

Après Pâques, et si on parlait d'espérance?

RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
Le Temps de le dire Après Pâques, et si on parlait d'espérance?
Au micro de Stéphanie Gallet, trois témoins engagés - Tugdual Derville, Eric Mestrallet et Etienne Villemain - nous donnent des raisons de vivre la joie de Pâques.
podcast image par défaut

Après Pâques, et si on parlait d'espérance? Les chrétiens sortent tout juste des festivités pascales. La Semaine sainte, ponctuée d'offices, de célébrations et de temps de prière, a invité les fidèles à puiser dans la liturgie, le jeûne ou le recueillement pour redécouvrir leur foi. Des heures parfois graves et sombres, où l'on fait mémoire de la mort sur la croix, mais un temps pascal sans cesse habité de la joie de Pâques. Cette joie, c'est celle de la Résurrection: on est là au cœur de la foi chrétienne. Après Pâques, il nous faut désormais vivre avec cette espérance.
 

Opération "Espérance: mobilisation générale!"

Du 28 mars au 6 avril 2017 a eu lieu l'opération "Espérance: mobilisation générale!". Dans six villes de France, des acteurs engagés de notre société sont venus témoigner dans la persective des élections présidentielles. Un événement dont RCF était partenaire et qui a réuni Tugdual Derville, Eric Mestrallet et Etienne Villemain. Au micro de Stéphanie Gallet, tous trois nous donnent des raisons de vivre la joie de Pâques.
 

L'espérance au-delà du handicap

Tugdual Derville est le fondateur de À Bras Ouverts. Une association aujourd'hui représentée dans de nombreuses villes de France, qui propose à des jeunes porteurs d'un handicap de vivre le temps d'un week-end ou d'un séjour d'été, des temps d'amitié en dehors du cadre familial ou éducatif. Un pari un peu fou: vivre la joie d'être ensemble malgré la souffrance du handicap. Tout est parti d'une rencontre. À l'âge de 30 ans, Tudgual Derville a rencontré un petit garçon porteur d'un handicap dont l'humanité l'a émerveillé. "Il y a quelque chose de sa force de vie qui m'a époustouflé, qui a fait basculer ma propre vie."
 

"Des gens qui sont considérés comme des exclus, si on les met au cœur de la société, ils deviennent des élus"

 

changer la société, Prendre soin des personnes de la rue

"Si c'est Mère Teresa, je me mets en colocation avec des gens de la rue." Est-ce le hasard? Quand au cours d'une retraite spirituelle, Etienne Villemain a pioché le petit papier avec le nom de Mère Teresa écrit dessus, il y a vu comme un signe. Quelques jours après, il s'installait en colocation avec Karim, Raba et Yves, tous trois ayant connu l'alcoolisme, la rue, la détresse. Depuis, l'association Lazare, qui propose des colocations solidaires avec des personnes de la rue, est présente à Lyon, Nantes, Angers, Toulouse, Lille, Marseille ou Vaumoise. Et aussi en Espagne et en Belgique. "Des gens qui sont considérés comme des exclus, si on les met au cœur de la société, ils deviennent des élus." Le message de Lazare: Si on prend soin des personnes de la rue, c'est toute la société qui change. 
 

l'espérance avec la jeunesse des banlieues

"On a tous à essayer de contribuer à un meilleur dans la société." Père de famille, chef d'entreprise, Eric Mestrallet s'est essayé un temps dans la politique. Quand il a vu certains jeunes arriver sur le marché du travail sans "en avoir les codes", il a fondé l'association Espérance Banlieue. Pour donner à ces jeunes les moyens de franchir les étapes s'intégrer dans la société.

 


"Pour que la résurrection du christ soit un signe de paix pour tous les peuples"

VIDÉO | Revoir le message de Pâques du pape François et la bénédiction Urbi et Orbi au Vatican.
 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don