Accueil
Un anniversaire en fanfare pour l'Humour des notes
Partager

Un anniversaire en fanfare pour l'Humour des notes

Un article rédigé par Adrien Beaujean - RCF Alsace, le 20 mai 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Les Trois Questions · RCF Alsace Le festival "L'humour des notes" de Haguenau fête ses 30 ans

La 30ᵉ édition du festival L'humour des notes débutera le 21 mai prochain jusqu'au 29 mai, au théâtre d'Haguenau et dans les rues de la ville. Eric Wolfs, le directeur du Relais culturel Dagnaud, nous en parle.

© Festival éco-responsable © Festival éco-responsable

Adrien Beaujean : Qu'est ce qu'il y a de spécial pour cette 30ᵉ édition? Est ce que justement c'est une édition spéciale comme vous l'avez pensé?

Éric Wolff : Un petit peu? A partir du moment ou il y a un zéro, on est sur un anniversaire, on est sur un chiffre rond. La 30ᵉ, ce n'est pas tous les jours qu'on fête les 30 ans. C'est pas tous les jours qu'un festival a 30 ans dans le Grand Ouest et même en France. Donc on est déjà très fier et très heureux de pouvoir fêter ce 30ᵉ anniversaire dans des conditions qui se rapprochent des conditions habituelles. Et puis, bien évidemment, c'est un festival qu'on a préparé depuis très longtemps, de longue date, avec une envie de proposer un peu plus de choses, plein d'activités autour des spectacles et malgré tout, de faire la fête tous ensemble pendant neuf jours avec un spectacle événement qui aura lieu le samedi 28 mai à 21 h 30 avec la compagnie Transe Express. C'est un très beau spectacle qui va mêler à la fois des comédiens, des danseurs, des circassiens professionnels et la population languedocienne.

A.B. : Et peut être pour ceux qui ne connaîtraient pas ce festival, qu'est ce qu'on entend par l'humour des notes? Qu'est ce que vous voulez transmettre à travers ce festival?

E.W. : Au démarrage, mon prédécesseur qui a imaginé qui a fait grandir ce spectacle là, était vraiment parti sur une couleur de spectacle qui mêlait à la fois la musique, l'humour, la légèreté, l'innovation, le décalage. J'ai repris le flambeau il y a huit ans. On l'a développé avec toujours cette cet ADN de trouver au théâtre, en soirée, des spectacles qui mêlent à la fois la musique, l'humour, la chanson, le cirque, la danse par moments. Et puis, on a développé toute une programmation autour des arts de la rue, autour du théâtre de rue, du cirque, de la danse également, qui viennent compléter l'offre de départ et qui ont permis à ce festival de grandir, de s'agrandir. Avec notamment un axe fort en destination d'un public jeune public et famille, avec un village des enfants qui s'est créé avec des chapiteaux et des spectacles dédiés aux enfants, plein d'animations et à un développement avec plein de structures de la ville de Haguenau, des services de la culture pour permettre une immersion complète et totale au service des spectateurs qui viendraient et pourraient découvrir un tas de choses. Le spectacle est forcément le moteur de ce festival, c'est créer ou recréer les conditions du lien de tous.

A.B. : C'est aussi dans une recherche aujourd'hui de retrouver du lien et retrouver de la proximité aussi que ce festival, il a toute son importance à Haguenau?

E.W. : Complètement. C'est vrai que la pandémie a cassé ces liens là ou en tout cas les a suspendu, les a étirés et on a bien vu tous et toutes, au travers de nos activités, de ces confinement, que d'une. Des leçons qu'on peut tirer de ça, c'est que nous avons tous besoin de nous retrouver et que le lien social est important de se voir, de se rencontrer, de se regarder dans les yeux, de se toucher, de vivre ensemble des choses, qu'elles soient culturelles, sportives, amicales, familiales. C'est ce qui nous distingue, nous les humains, et on en a besoin. Et je crois qu'à l'endroit ou nous sommes, nous la culture et notamment le festival, nous avons toute notre place et nous avons une place importante pour permettre aux gens de se retrouver. Je pense que c'est un de nos enjeux. C'est une de nos envies. Vous? Je dirais presque même une de nos missions. Il n'y a pas autre chose que ça, c'est recréer du lien, du vivre ensemble. Je crois que c'est important. En tout cas, on vous attend avec, avec beaucoup de plaisir.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don