Accueil
ROMANS - Des histoire d'enfances meurtries
Partager

ROMANS - Des histoire d'enfances meurtries

RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Elise Fischer reçoit Oscar Lalo, Yasmine Ghata et Adrien Absolu. Découvrez aussi les les coups de cœur d'Emmanuelle Friedmann.

Un premier roman d'une grande originalité

"Les contes défaits", d'Oscar Lalo
Sous la plume d'Oscar Lalo, les grands classiques risquent d’être chahutés. Ainsi peut-on lire "Peau d’âme", "Neige noire", "Le petit poussé" ou "Il était zéro fois". Tout cela pour évoquer l’histoire d’un enfant qui ne peut devenir adulte et se réfugie dans la langue du silence pourtant habitée de mots, les nôtres. Un enfant resté sur le bord, à la marge de sa vie.
 

YASMINE GHATA s’intéresse à l’enfance meurtrie

"J'ai longtemps eu peur de la nuit", de Yasmine Ghata
Tout commence lorsque Suzanne, qui anime des ateliers d’écriture, demande à ses élèves d’apporter un objet personnel pour illustrer sa vie. Arsène, réfugié rwandais, avoue qu’il ne possède rien qu’une valise qui lui a servi d’abri pendant sa fuite. Un objet qui va permettre à Suzanne d'aider Arsène à sortir de son silence et de déposer son lourd secret. Ce faisant, elle fait le lien avec sa vie personnelle.
 

ebola, le combat des humanitaires en guinée

"Les forêts profondes", d'Adrien Absolu
Le premier ouvrage d'Adrien Absolu relate un épidsode de l'histoire de la Guinée que l'on connaît assez peu. Fin décembre 2013, un jeune garçon meurt de ce que l'on croit être la dysenterie. On ignore alors que dans un coin de forêt reculé en Guinée, Ebola vient de s’offrir sa première victime en Afrique de l’Ouest. 12 mois plus tard, le virus sévit, causant des ravages effroyables. Sans doute 10.000 morts. Ces pages racontent presque au jour le jour le combat des humanitaires qui ont dicté leur loi pour limiter les ravages.
 

les COUPS DE CŒUR d'EMMANUELLE FRIEDMANN

 - "Ginette Kolinka - Une famille française dans l’Histoire", de Philippe Dana (éd. Kero, 2016)
 -  "La Déconfiture - Tome 1", scénario et dessin de Pascal Rabaté (éd. Futuropolis, 2016)

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don