Accueil
Rencontre avec Fadila Semaï, auteure de "L'ami parti devant"
Partager

Rencontre avec Fadila Semaï, auteure de "L'ami parti devant"

Un article rédigé par RCF - RCF Isère,  -  Modifié le 17 juillet 2023
En pleine guerre d'Algérie, le jeune Christian de Chergé, futur moine de Tibhirine noue une forte amitié avec Mohammed, qui donnera sa vie pour cet ami et ce, malgré leurs différences.
Diocèse de Grenoble Vienne Diocèse de Grenoble Vienne

Cette histoire, c'est celle de "L'ami parti devant", comptée par l'ancienne journaliste Fadila Semaï. Un récit bouleversant issu de plusieurs mois d'enquête pour faire remonter jusqu'à nos jours cette histoire que tout le monde semblait avoir oublié.

"Je ne peux pas dire que ce soit moi qui suis allée à la rencontre de cette amitié, c'est cette amitié qui est venue à moi"

Cette période de la vie du prieur était encore bien méconnue quand en 2010 l'auteure découvre son testament spirituel et son amitié avec Mohammed, un père de famille algérien.
Très vite, elle réalise que cette forte relation fait pleinement partie de ce que nous avons plus tard appellé l'Esprit de Tibhirine.
Saisie par cette amitié, la jeune femme décide de creuser, d'appronfondir, d'enquêter pour donner un visage, une identité à Mohammed: le faire sortir de l'ombre pour révéler l'importance et la symbolique du don de sa vie. 

" Il y avait quelque chose d'assez indigne (...) dans le fait que Mohammed soit resté dans l'ombre si longtemps (...) avoir un visage nous donne une dignité"  

La force de cet ouvrage est également de faire une proposition nouvelle à propos de la guerre d'Algérie et des relations qui se sont nouées lors de cette période sombre de l'Histoire.
Sur une terre meurtrie par la guerre, deux hommes que tout oppose vont être liés à vie par une amitié si forte qu'elle dépasse tous les antagonismes. 
Christian de Chergé, est un jeune français, chrétien, séminariste, aristocrate qui se rendait en Algérie pour effectuer son service militaire. 
Mohammed, lui, est un père de famille, algérien, musulman, menant une vie simple et n'ayant fait aucune étude. 
Pour Fadila Semaï, c'est la foi profonde des deux hommes qui leur a permis de transcender tous les apprioris: Christian de Chergé avait déjà fait le choix de devenir religieux tandis que Mohammed appliquait les règles de l'Islam dans sa vie quotidienne.
Malgré leurs différentes confessions, leur foi et leur humanité commune leur ont permi de dépasser le contexte historique de l'époque: Christian de Chergé n'était plus seulement l'ennemi qui arrivait sur cette terre mais un bien ami sincère pour qui Mohammed donnera sa vie. 
 

Aujourd'hui, trois ans après sa parution, l'ouvrage de Fadila Semaï continue à diffuser ce message de paix. 
L'auteure, elle, se déplace régulièrement pour retracer l'histoire de ce livre. Elle sera d'ailleurs mardi 29 janvier 2019 au centre oecuménique Saint Marc de Grenoble à 19h30. 
Une joie pour l'auteure que de compter encore et encore l'histoire de ces deux hommes qui a boulversée sa vie et de partager ce gout de l'autre qui liait Christian de Chergé à Mohammed.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don