Accueil
Mobilité et tourisme à Liège
Partager

Mobilité et tourisme à Liège

Un article rédigé par Emission Evadez-Vous - 1RCF Belgique, le 23 janvier 2024  -  Modifié le 23 janvier 2024

Liège poursuit brillamment sa métamorphose entamée il y a une quinzaine d’années déjà avec l’inauguration de la nouvelle gare des Guillemins, la rénovation des quais, du Musée Boverie, la création de la Passerelle la Belle liégeoise, et j’en passe …
Liège surprend par son architecture et son patrimoine hétéroclites. L’historique Palais des Princes-Evêques et l’Opéra Royal de Wallonie côtoient la moderne tour des finances ou l’ultramoderne gare de Liège-Guillemins, œuvre de l’architecte espagnol Santiago Calatrava.

Pixabay Pixabay

La cité ardente souffre véritablement depuis de nombreux mois, éventrées de tous les côtés par les travaux du tram. Les Liégeois sont entrés en résistance entre fatalité et espoir d'un avenir meilleur.

 

Liège surprend par son architecture et son patrimoine hétéroclite, l'historique palais des Princes Évêques et le palais royal de Bologna, côtoie la moderne Tour des Finances où l'ultra moderne Gare de Liège-Guillemins, œuvre de l'architecte espagnol Santiago Calatrava.

 

Un paysage modifié par les travaux du tram

 

Et l'avenir sera sans aucun doute meilleur dans quelques mois, le tram, même s'il n'est pas encore en service, transforme déjà la ville. Le piétonnier de l'hyper-centre s'étend déjà. Liège poursuit brillamment sa métamorphose entamée il y a une quinzaine d'années déjà, avec l'inauguration de la nouvelle gare des Guillemins, la rénovation des quais, du musée Boverie, la création de la passerelle, la Belle Liégeoise etc.

 

Le porte-parole des travaux du tram explique :

"Alors si on fait le point aujourd'hui, puisque le chantier a recommencé depuis quelques jours, avec le météo qui n'est pas très favorable, mais voilà, ça travaille quand même, on peut dire que globalement, la ville fonctionne du point de vue de la circulation automobile, en situation définitive, les trottoirs sont accessibles et les vélos peuvent rouler aussi sur la voirie et bientôt aussi sur des aménagements spécifiques."

 

Plus que la construction de rails et d'infrastructures, il s'agit surtout d'une transformation de la mobilité dans la cité ardente.

 

"Ce tram-ci occupe 24 hectares avec sa plateforme de l'usage et ses stations, mais on rénové 50 hectares. Donc ça veut dire qu'on rénové des places, des rues, des trottoirs. Et donc c'est un effet global de modernisation et de rénovation de la ville. Le sous-sol a complètement été rénové. Puisqu'on ne pouvait plus laisser les tuyaux, les câbles, ce qu'on appelle les impétrants, l'eau, le gaz, l'électricité, la fibre optique, on ne peut pas les laisser sous le tram. Donc ils ont dû être déplacés et si on les déplace, on les modernise. Et en fait, on fait un énorme travail de rénovation du sous-sol. Alors c'est très embêtant quand on le fait, parce qu'on fait beaucoup de choses à la fois."

 

Un budget considérable pour cette ville de près de 200.000 habitants. 

"Le deuxième aspect, à part la rénovation de l'espace public sur 12 kilomètres, sur l'axe le plus central de Liège, et qui représente, en passant 430 millions d'investissements, pour une ville comme Liège, c'est quand même une somme considérable qui va être augmentée de quelques suppléments qui ont été demandés par Falkin et des extensions. Donc, c'est un investissement colossal pour une ville comme Liège. On en a bien besoin."

 

La troisième dimension, c'est la partie que j'appellerais environnementale ou écologique. En fait, un tram, ça pollue moins, ça fait moins de bruit, donc la qualité de l'air va être améliorée, il y aura moins de pollution, moins de CO2 et moins de gaz à effet de serre. On remplit des objectifs climatiques, ça fait moins de bruit. Donc globalement, la qualité de vie en ville va augmenter.

 

Musée de la vie Wallonne 

 

Et le Musée de la vie Wallonne, c'est un musée d'ethnographie et un musée de société. Donc, qu'est-ce qu'on y trouve? Eh bien, on y voit vraiment des objets, des peintures aussi, toutes sortes de choses qui racontent l'histoire de la Wallonie depuis le XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui. Donc on parle évidemment de la société, on parle des métiers, on y parle des croyances, on y parle des fêtes, de l'habitat, de vraiment tout ce qui fait la Wallonie d'hier et jusqu'à aujourd'hui.


Oui c'est ça en fait c'est un parcours qui est vraiment très très varié en fait on voit on passe vraiment de domaine en domaine en fait. Oui tout à fait, c'est un parcours thématique donc il y a cinq grandes thématiques qui permettent vraiment d'aborder la vie au quotidien, nos croyances, mais aussi les révolutions et évolutions techniques. La Wallonie a connu et connaît encore donc vraiment à travers ces grandes thématiques on aborde tous les aspects de la société.

 

Quel type de visiteurs avez-vous de manière générale ?

 

On a des visiteurs qui viennent de partout. Maintenant on a un gros public scolaire aussi. Mais également des seniors, toutes sortes de personnes des familles qui viennent beaucoup. On a une offre très variée, aussi bien dans les animations guidées que lors d'événements.

 

Que faut-il absolument visiter à Liège ? 

 

Moi je pense que ce serait tout simplement de profiter de l'ambiance de la ville en venant boire un verre mangé également, on a des bonnes choses à manger, les boules liégeoises ou saut de liégeoise ou une gaufre de Liège également aussi. Voilà, pour moi ce serait surtout ça, profiter de l'âme de la ville et se promener. On a la cathédrale Saint-Paul, une très belle cathédrale à visiter. Il y a vraiment toutes sortes de choses à faire à Liège. Ça ne m'étonne pas qu'en tant que Liégeoise, vous ayez proposé d'aller boire un verre ou de manger un petit bout, parce qu'on connaît évidemment la convivialité des Liégeois et l'aspect festif de Liège. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don