Accueil
Eglise de Longeville 55 : un joyau oublié, un joyau à restaurer
Partager

Eglise de Longeville 55 : un joyau oublié, un joyau à restaurer

Un article rédigé par Etienne PAYEUR - RCF Lorraine Meuse, le 4 janvier 2024  -  Modifié le 19 janvier 2024
Merveilles en Lorraine Église de Longeville-en-Barrois - un joyau à restaurer

Au début du mois de décembre 2023, l'équipe de RCF est allée rencontrer l'association des amis de l'église St Hilaire de Longeville en Barrois à 2 pas de Bar le Duc.

l'église de Longeville avec son porche l'église de Longeville avec son porche

Une équipe motivée.

Alors que les lorrains fêtent St Nicolas, RCF s'est rendue près de Bar le Duc sur la route de Ligny en Barrois découvrir l'église du XVème et XVIème siècle de Longeville en Barrois. Après une visite de l'édifice, nous échangeons avec Martine Jullien la présidente, Jean Luc Larzillière,trésorier et correspondant de l'Est Républicain, Jean Claude Bastien, secrétaire et aussi le premier adjoint de la commune.

 

Dès les premiers échanges avec Nanou Bouillet, notre spécialiste de l'histoire et du patrimoine et avec Stéphane Henriot, notre tailleur de pierre amoureux du patrimoine, nous sentons une motivation intacte et immense de nos hôtes, aussi importante que le travail a réalisé sur cet édifice qui a subi les affres du temps.

 

Les Coups de coeur des 5 intervenants

 

Pour Martine, c'est l'orgue de tribune de 1903, attribué à Charles Didier-Van Caster qu'elle admire le plus. Elle a joué sur cet instrument depuis son enfance. Jean Luc, le journaliste, aime beaucoup la statue de St Christophe du XVII ème, en pierre de Savonnières en Perthois qui provient de la chapelle de ND de Pitié, détruite à la révolution sur la route de Resson et qui est la seule rescapés de 12 "gros saints" ( statues de taille humaine). Jean Claude lui apprécie le porche Renaissance avec son tympan peint avec sa statue de la vierge aux raisins. Nanou remarque l'armoire eucharistique avec reposoir classée en 1990 et datant du XVI ème siècle avec des portes en fer forgé et 2 anges avec oculus. Stéphane, membre de notre équipe pour la prise de son, remarque les culs de lampe en pierre(consoles d'encorbellement) avec des visages qui lui rappellent les châteaux de la Loire.

 

 

L'armoire eucharistique

Que peut on voir dans l'église ?

L'église St Hilaire est dessinée sous forme d'une croix latine de 48 m et 16 m de largeur avec un transept de 24 m et présente une belle voûte ogivale avec des nervures saillantes et anguleuses.

Le Christ en croix de l'école de Ligier Richier, les 6 chapelles : de la Ste Vierge, de St Nicolas et St Eloi mais surtout celle de St Joseph avec un retable du XVI ème avec 5 niches vides (les conséquences de 1789), la chapelle de Ste Anne retable de la fin du XV ème avec 7 niches vides et

la chapelle St Sébastien avec une statue en bois du XVII ème et invoqué dans la lutte contre la peste.

 

Fontaine de choeur

La présidente attire aussi notre attention sur le mobilier payé par un mécène du village Jules Denand : statues, chemin de croix, bancs, chaire à prêcher, buffet d’orgue, confessionnaux, table de communion et aussi le pavage et quelques vitraux

les meubles en chêne massif exécutés par Félicien Guinard, maître ébéniste du village sont également admirables.

Et pour agrémenter notre visite nous montons à l'étage supérieur où nous pouvons découvrir un refuge sous les toits utile à la population pendant les périodes de troubles : très typique de ces églises de la fin du moyen-âge.

Enfin, un lavabo, piscine eucharistique avec une coquille saint Jacques. Une profusion de mobilier qui impressionne.

 

le travail de l'association :

L'association est toute récente puisqu'elle est née en 2021 Martine entend bien sûr animer les lieux par des concerts de chant chorale. Nanou, par ailleurs présidente des amis de l'église de Mont devant Sassey se propose d'aider l'association et de lui faire profiter de son carnet d'adresses. Pourquoi ne pas faire des concerts classiques ou baroques ou même de Jazz manouche, des concerts de cuivre ?

 

Mais, le premier travail serait de restaurer la vierge aux raisins pour une enveloppe évaluée à 30 000€ : l'association ne dispose, par les dons, que  de 14 000 €

 

La vie paroissiale :

La paroisse est regroupée avec 25 autres lieux de culte du secteur, sous le patronage de St Maxe, disciple de Saint Martin dont on connait la vie par Grégoire de Tours dans son histoire des francs. Un chevalier de Bar ramena quelques unes de ses reliques au chapitre de Bar le Duc.

La nouvelle paroisse fut instituée en 2004. Pour le moment, seules 2 messes par an sont célébrées dont la St Hilaire en janvier et naturellement les baptêmes, mariages, enterrements et aussi le chapelet et rosaire en Mai et octobre. Nous encourageons nos hôtes à ouvrir au maximum l'édifice en usage partagé pour profiter de l'acoustique mais aussi pour la ventilation des lieux.

St Maxe

Aux alentours

On peut visiter bien entendu le quartier Renaissance de Bar le Duc et voir le célèbre Transi de Ligier Richier et pourquoi pas déguster la fameuse confiture de groseille épépinée.

L'église de Resson à quelques kilomètres ressemble étrangement à celle de Longeville et puis en reprenant la nationale 4 s'arrêter à Ligny en Barrois pour prier dans l'église : Notre Dame des Vertus, une des 5 vierges couronnées de la Meuse.

Le transi (église St Etienne de Bar)

Les projets de la municipalité

Bien qu'il y ait eu des travaux de 1975 à 1994 de 2002 à 2021, beaucoup reste à faire.

Jean Claude nous indique qu'un devis réalisé par un architecte du patrimoine fixe à 2,6 millions les travaux à réaliser avec 6 tranches. Revoir le clos, le couvert, les maçonneries la charpente : ça coûte cher. La municipalité a différé à 2025, les premiers travaux en attendant de meilleurs financements de l'Etat (DRAC) qui conditionnent les aides du département de la Meuse de la région Grand Est. Sans compter, la nécessité de faire appel à la fondation du patrimoine pour réaliser une souscription.

Appel donc à nos auditeurs pour aider cette commune; à partir de 2024, on pourra déduire les dons jusqu'à 1000 € à hauteur de 75 % .