Accueil
Bilan de lecture du mois de janvier 2024
Partager

Bilan de lecture du mois de janvier 2024

Un article rédigé par Armelle Delmelle - 1RCF Belgique, le 1 février 2024  -  Modifié le 1 février 2024

Qui dit nouvelle année dit nouveaux livres et nouvelles rencontres avec les auteurs. Au programme de ce mois de janvier, nous avons lu des livres pour les rencontres, pour le plaisir et nous avons écouté des livres. On vous en fait le résumé dans cet article.
 

Photo libre de droit Photo libre de droit

Les lectures d’Armelle

La dernière lettre de son amant, Jojo Moyes

Pour bien commencer l’année j’ai lu un livre qui prenait la poussière sur ma bibliothèque personnelle depuis un moment. Il fait partie de ceux que je voulais absolument lire avant de voir le film. 

L’histoire se déroule dans deux temporalités différentes: les années soixantes et le début des années 2000. Ellie est journaliste pour un journal londonien et trouve par hasard dans une pile d'archives, une lettre écrite 40 ans plus tôt par Jennifer Stirling à son amant. S’en suit alors l’histoire de cet amour interdit lui aussi raconté sur deux temporalités: avant et après l’accident de voiture dont Jennifer se réveille. La découverte de cette histoire par Ellie lui permettra de prendre la hauteur nécessaire sur sa propre vie. Ce qu’elle fera des enseignements est le secret bien gardé de la fin du livre. 

La double temporalité peut porter à confusion au début, mais l’histoire est bien ficelée. Cela reste un roman à l’eau de rose comme les autres de Jojo Moyes. Si vous avez apprécié Avant toi, vous aimerez La dernière lettre de son amant. 

La fantaisie, Murielle Magellan

Qu'avons-nous fait de la fantaisie de nos vingt ans? C'est la question que se pose ce roman, dans lequel nous suivons Mona, maman quarantenaire qui sort d'une longue dépression. Alors qu'elle aménage son nouvel appartement, elle découvre un manuscrit qui pourrait bien changer sa vision du monde. 

Ici aussi, deux histoires sont à suivre en parallèle, mais de manière plus claire que chez Moyes. Nous suivons donc le présent de Mona et l’histoire du manuscrit qu’elle lit avant de devoir le rendre à son auteur. L’auteur interroge d’un côté comme de l’autre la vision que nous avons de notre propre vie. 
 

Tu m'en liras tant Murielle Magellan, La Fantaisie

Bacon, éclats d’une vie, Franck Maubert et Stéphane Manel (illu.)

Ce roman graphique fut pour moi la découverte de cet artiste : Francis Bacon. Sa vie nous est racontée par Franck Maubert qui l’a cotoyé à la suite d’une interview qu’il n’attendait plus. De l’autre côté, Stéphane Manel illustre cette vie tout en reprenant des éléments des oeuvres de Bacon, le tout superbement mis en lien avec le texte. 


Un soir d’été, Philippe Besson 

Imaginez vous l’été, vous avez 18 ans, et vous allez sur votre lieu de vacances habituel avec vos parents. Le mois de vacances commence par les retrouvailles avec les amis et les nouvelles rencontres. Tout se passe bien sous le soleil jusqu’à ce qu’un des membres de la bande disparaisse en pleine soirée en boite de nuit. Imaginez vous maintenant des années plus tard, l’impression de revoir cette silhouette dans la rue et l’espoir de l’avoir enfin retrouvé.
 
C’est cela que raconte Un soir d’été. Une histoire inspirée de sa propre vie avec juste ce qu’il faut de romancé. Il m’aurait même donné envie de rechercher ses personnages, s’il n’en avait bien sûr pas changé les noms. 

Tu m'en liras tant Philippe Besson, Un soir d'été

Guide anachronique de la Neige, Elisabeth Foch-Eyssette

Après une lecture qui réchauffe, une lecture qui est en harmonie avec les températures négatives de ces jours de lecture. Dans ce livre qui n’est pas un roman, Elisabeth Foch-Eyssette nous partage ses souvenirs en lien avec tous les “types” de neige qu’il y a. L'occasion pour le lecteur de se remémorer ses propres souvenirs de promenade dans la neige ou de batailles de boules de neige. 

Les chroniques des Rokesby, T1 - À cause de mademoiselle Bridgerton, Julia Quinn (Livre audio)

Premier livre audio de l’année: le Tome 1 des Rokesby. Le titre aura certainement rappelé la série Chroniques des Bridgerton produite par Netflix. Cette série de livres est en fait la préquelle des Bridgerton et se déroule à la génération précédente. La mademoiselle mentionnée ici est d’ailleurs la tante de Daphné et toute sa fratterie. Une tante qui n’est pas sans nous rappeler le charactère fort d’Eloïse dans la série. 

Clotilde Seille lit avec énormément d’expression et donne une voix particulière à chaque personnage. Un vrai plaisir pour les oreilles. 

Les chronique des Rokesby, T2 - Un petit mensonge, Julia Quinn (Livre audio)

La suite du livre précédent nous emmène du Royaume-Uni aux États-Unis avec le second fils de la famille Rokesby qui se réveille d’un coma pour découvrir qu’il est marié à la sœur de son meilleur ami. Ami qui est d’ailleurs introuvable. Répondre à ses questions serait tellement plus facile si il se souvenait de quelque chose après son départ en mission.  Ce second tome se déroule en parallèle du premier, en 1779 pendant la guerre d’indépendance des États-Unis. 

Un monde au-delà des hommes, Catherine Hermary-Vieille

Ce livre n’est pas pour les frileux ou les sensibles. Catherine Hermary-Vieille, nous emmène dans les deux premières expéditions vers le pôle sud. D’un côté les Norvégiens, de l’autre les Anglais. Il fallait avoir le ventre bien accroché et, à lire ce récit, on frissonne à l’idée des -40 degrés de l'Antarctique. C’est une histoire vraie que l’on lit et la plupart en connaissent certainement l’issue. Et pourtant on a envie de savoir comment ces équipes s’en sortiront. 

Ma vie sans gravité, Thomas Pesquet (Livre audio) 

Troisième et dernier livre audio du mois, la biographie de Thomas Pesquet. Ce n’est pas lui qui la lit, mais Loïc Corbery de la Comédie Française. Sa voix nous emporte tout d’abord dans la Normandie natale de l’astronaute jusqu’à son second retour sur terre. Nous traversons avec Thomas Pesquet les épreuves de sélections pour devenir astronaute et toutes les étapes de sa carrière qui s'ensuivront. 

Écouter ce livre peut soit vous dégoûter de devenir astronaute ou à contrario vous motiver si vous avez l'estomac et les nerfs suffisamment accrochés.

Voici mon corps, Claire Huynen

Faisons maintenant silence pour aller à l'abbaye. Nous y suivons Hélène qui y va pour se ressourcer quelques jours. Elle y reviendra à plusieurs reprises notamment pour des stages d’enluminure. Elle y aide les sœurs, toutes relativement âgées dans leurs tâches quotidiennes et finit par s’y trouver une vocation. Si seulement c'était si facile. 

Ce livre pose la question de la transsexualité dans l’Église. Une question posée par une autrice qui n’a pas la foi et qui l’assume. Un regard extérieur sur cette institution qui peut apporter un vent de fraîcheur. 

Notre entretien avec Claire Huynen est à retrouver bientôt sur RCF. 

Ma mère en toute chose, Ludivine Ribeiro 

Que faire pour vivre son deuil? Après le décès de sa mère, l’autrice de ce livre décide de répertorier les objets qui lui viennent d’elle et les souvenirs qui leurs sont liés. Et si les objets pouvaient aider à encore faire vivre une personne qui nous a quitté? Une chose est sûre, ils contiennent plus qu’on ne veut bien le voir. 

La Rivale, Eric-Emmanuel Schmitt

On connaît Maria Callas, mais connaît-on sa rivale? Dans ce roman, Schmitt nous emmène dans sa passion pour l'opéra en imaginant une rivale, Carlotta Berlumi dont le monde aurait oublié l'existence. A travers les yeux de cette star déchue on revoit la carrière de la Callas et à travers ceux du jeune Enzo, c’est l’univers de l’Opéra de manière générale que l'on découvre. Ce roman se lit vite et facilement à l’image des autres récits courts de Schmitt.

Au jardin des Immortels, Valentine de le Court

Hector est orphelin et a été élevé par sa tante. Après le décès de celle-ci, il se mûre chez lui et ne sort que pour aller à la bibliothèque. Au retour de sa sortie hebdomadaire, il trouve un livre qu'il n'a pas emprunté et qui le pousse à sortir de sa zone de confort et vers une soirée qu'il pourrait regretter. Valentine de le Court nous emmène sur l'olympe où on se demande si il fait bon d'être humain.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don