Accueil
A Lyon les praticiens hospitaliers exigent un choc d'attractivité
Partager

A Lyon les praticiens hospitaliers exigent un choc d'attractivité

Un article rédigé par J.U. - RCF Lyon,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Depuis deux ans ils demandent au gouvernement des mesures pour rendre plus attractif l'exercice de la médecine à l'hôpital.
Pixabay - Les praticiens hospitaliers en grève aujourd'hui à Lyon Pixabay - Les praticiens hospitaliers en grève aujourd'hui à Lyon

Praticiens hospitaliers (PH) en grève... Ce lundi 26 septembre 2016, à l'appel de deux syndicats les PH devaient cesser le travail ce jour, puis les soirs et les nuits pendant un temps indéterminé. 

30% de postes vacants

Les deux principaux syndicats de practiciens hospitaliers tirent la sonette d'alarme: la profession a besoin d'un "choc d'attrativité". Selon eux, 30% des postes de praticiens hospitaliers sont actuellement vacants en France. En cause, le désamour de la pratique hospitalière chez les jeunes médecins. "Les conditions de travail et le manque de reconnaissance des médecins de l'hopital public poussent les praticiens vers le privé" explique Jullien Crozon, médecin anesthésiste à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon.

1 anesthésiste au lieu de 6 dans un hôpital

Si la situation à Lyon est de plus en plus compliquée au quotidien, elle est bien pire à la périphérie de la métropole de Lyon. "A une heure de route de Lyon, on trouve un hôpital avec un seul médecin anesthésiste titulaire alors qu'il en faudrait six pour assurer un fonctionnement optimal. Les cinq autres sont des médecins intérimaires qui ne réalisent aucune des tâches administratives"

Le combat continu

Du côté du ministère de la santé, on assure que "les modalités de mise en œuvre du plan seront présentées dans les prochains jours". Et quasiment dans le même temps, la ministre Marisol Touraine annonçait que les hôpitaux devront encore faire des efforts à hauteur de 845 millions d'euros en 2017.

Les cinq intersyndicales de praticiens hospitaliers ont d'ores et déjà prévue une nouvelle journée de mobilisation, le 12 octobre 2016
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don