Accueil
La règle de Saint Benoît : Une règle pour donner un sens à la vie 4/5
Partager

La règle de Saint Benoît : Une règle pour donner un sens à la vie 4/5

RCF Hauts de France,  -  Modifié le 4 février 2021
Mémoires de nos pères • RCF Hauts de France La règle de Saint Benoît : Une règle pour donner un sens à la vie 4/5
Tous les événements concrets de notre vie sont un chemin pour aller à Dieu.

Le père Grégory Watine nous fait découvrir les richesses, pour nos vies, de la règle de Saint Benoit, règle monastique, écrite par Benoit de Nursie pour guider ses disciples dans la vie monastique communautaire.

La Règle de Saint Benoît nous apprend à avancer ensemble. Elle précise, codifie, organise l’ensemble de la vie du moine. Elle est une règle ! Par cette profusion de détails, Saint Benoît nous livre sa vie spirituelle. 
 
 extrait : D’abord, aimer le Seigneur de tout son coeur, de toute son âme et de toutes ses forces. Ensuite, le prochain comme soi-même. Puis ne pas tuer. Ne pas commettre d’adultère. Ne pas voler. Ne pas convoiter. Ne pas porter faux témoignage. Respecter tous les hommes. Et ne pas faire à autrui ce qu’on ne veut pas qu’on nous fasse. Renoncer à soi-même pour suivre le Christ. Ne pas s’attacher aux plaisirs. Aimer le jeûne. Restaurer les pauvres. Vêtir qui est nu. Visiter les malades. Ensevelir les morts. Aider les tourmentés. Consoler les affligés. Se tenir à l’écart des affaires du monde. Par amour du Christ, prier pour ses ennemis. Ne rien préférer à l’amour du Christ.
 
extrait : Réfléchissons donc à l’attitude qui s’impose sous le regard de Dieu et de ses anges, et, en psalmodiant, soyons tels que notre esprit soit d’accord avec notre voix.

extrait : Sachons bien que ce n’est pas l’abondance des paroles, mais la pureté du cœur et les larmes de la componction qui nous obtiendront d’être exaucés. 

Extrait :  dès qu’on aura entendu le signal, on laissera tout ce qu’on avait en main et l’on accourra en toute hâte, avec sérieux toutefois pour ne pas donner prise à la dissipation. Rien ne passera avant le service de Dieu.
 

Extrait : Les frères doivent donc consacrer certaines heures au travail des mains et d’autres à la lecture des choses divines. L’oisiveté est ennemie de l’âme.

Extrait :  De Pâques aux calendes d’octobre, sortant le matin, ils feront les travaux nécessaires, de la première à la quatrième heure environ.
Si les conditions de lieu ou la pauvreté exigent qu’ils s’occupent eux-mêmes des récoltes, qu’ils ne s’attristent pas. Car c’est alors qu’ils sont vraiment moines, quand ils vivent du travail de leurs mains, comme nos Pères et les Apôtres.

 
Extrait :  Tous les hôtes qui arrivent seront reçus comme le Christ, car lui-même doit dire un jour : “J’ai demandé l’hospitalité et vous m’avez reçu’’
 
Saint Benoît réglemente. Saint Benoît donne le sens spirituel de notre quotidien. Il en est ainsi en toute chose. C’est ce qui est magnifique dans la Règle. Tous les événements concrets de notre vie sont un chemin pour aller à Dieu. Même si nous ne vivons pas comme des moines, nous pouvons trouver dans ce texte des indications pour chaque jour. Ce dont parle saint Benoît, c’est de la vie ordinaire : le rapport au temps, à la propriété privée, au travail, à la prière, aux proches, aux pauvres, au temps, … C’est là que Dieu nous attend. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don