Accueil
Irène Devos La trace de Dieu 5/5
Partager

Irène Devos La trace de Dieu 5/5

RCF Hauts de France, le 16 octobre 2020  -  Modifié le 27 février 2024
La soeur Irène Devos, fondatrice de la Communauté de Magdala a livré son témoignage de vie dans "risquer de vivre" . Le Père Behaegel nous fait découvrir son parcours et ce qui l'a animée.

extrait du dernier chapitre de son livre « Risquer de Vivre », Il s’intitule : « La trace de Dieu ».
Sœur Irène relit comment Dieu a été présent tout au long de sa vie.

extraits lus par Catherine Dhérent :

 p.141-143 : « Durant ma vie, j'ai souvent été menacé de mort. L'accident dans ma jeunesse. Le doute, et toutes ces années passées à chercher le chemin de la rencontre de l'autre. Débarquer en terre promise, terre des pauvres, terre de fraternité. La maladie, encore. Vint le jour où je fus étonné de vivre. Soudain, Dieu me fut donné dans une lumière riante. Dieu émerveillé de nos vies, de ma vie.

Chacun vit son histoire avec Dieu. Je résume en ma vie, comme chacun d'entre nous, l'histoire du peuple de Dieu, de ce Dieu qui marche avec nous. Dieu vit avec nous l'histoire de son peuple : il prend ce temps. Se révéler petit à petit, comme il a choisi de cheminer avec le peuple. C'est toute sa pédagogie.

Si je ne m'étais pas engagé dans la vie religieuse, Dieu aurait été aussi présent dans ma vie. Comme je suis persuadé qu'il est bien présent dans l'existence de chacun. Mon histoire se serait écrite sans doute différemment : la trace de Dieu aurait été plus diffuse en moi, mais ce n'est pas pour autant que mon histoire n'aurait pas tout son poids d'humanité et son poids d'éternité.

L'existence m'a permis d'être veilleurs de ma propre vie, et c'est à chacun de trouver sa manière d'être en éveil pour découvrir qu'il est aimé de quelqu'un, que Dieu est émerveillé de nos vies. Je me suis vu bien souvent sur une ligne de crête. Tout peut basculer, et la vie est là, fragile ! La parole écoutée, échangée, partagée est quelque chose de primordial pour vivre. C'est ainsi que Dieu se présente lui-même : il est le verbe. C'est cette relation aux autres qu'il nous faut chercher sans cesse. La vie en fraternité parmi les personnes appauvries, à Magdala, à la prison, avec la maladie, m'a fait mieux comprendre que Dieu est Père–Mère, Fils et Esprit : s'il n'est pas un Dieu de relation et d'amour, il n'y a pas de fraternité possible.
En nous ouvrant à l'amour de Dieu, nous ne restons plus sans-abri, sans domicile, soumis aux tempêtes de la vie : Jésus m'a prié de faire en lui ma demeure. « Viens chez moi, me dit Dieu, j'habite chez toi ». Mystérieux échange : Père, Fils et Esprit m'habitent,  et mon refuge est en eux. J'ai cette certitude que je suis en bonne compagnie.

Bien souvent, durant la maladie, il me semblait que je n'avais plus forme humaine, intérieurement liquéfiée à l'image de la chrysalide. En voie de métamorphose, qui pourrait deviner le papillon qui naîtra de cet amas de cellules, sans ordre apparent. Et je me tenais en attente, et je me tiens en attente.

Quel papillon renaîtra de mes cendres ? « Je vais créer des cieux nouveaux et une terre nouvelle », dit Dieu (Isaïe 65,17). C'est mon cri d'aujourd'hui. C'est autant l'envie de Dieu que la mienne. Ce n'est pas tellement moi, mais c'est Dieu avec moi qui continue de dire « je vais créer ». Il vient vivre cette parole de vie avec nous. Ce n'est pas de grandes choses : c'est un repas qui devient festin de Dieu. C'est un regard qui nous fait voir combien les gens de la rue sont aimés de Dieu. C'est la vie de Dieu qui surgit dans la vie courante.

Le quotidien est création. Je vais créer. »    

Le père Behaegel nous invite à découvrir par nous-mêmes l’exhaustivité du témoignage de vie de Sœur Irène et nous invite à découvrir in vivo la communauté Magdala qui poursuit cette œuvre d’humanisation et d’évangélisation dans le quartier de Wazemmes à Lille ! 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF Hauts de France - Mémoires de nos pères
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Mémoires de nos pères • RCF Hauts de France

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don