Partager

Franz 3/5

RCF Hauts de France, le 25 novembre 2020  -  Modifié le 27 février 2024
Avec le père Matthieu Aine, nous allons au coeur de la vie, des réflexions de Franz Jägerstätter, objecteur de conscience, éclairé par sa foi, victime du régime nazi, béatifié en 2007

Franz Jägerstätter a été béatifié à la cathédrale de Linz le 26 octobre 2007 par le pape Benoit XVI. Né en 1907, il refusera de préter serment à Hitler, manifestera son opposition au nazisme. Soutenu par l'amour de sa femme et ses enfants, par son discernement et sa foi,  il sera guillotiné le 9 aout 1943. Il sera porté à la connaissance du grand public par le film "une vie cachée"  de Terrence Malick.  Son parcours nous montre concrètement jusqu'où va l'objection de conscience.

extrait : «  Je crois d’ailleurs que grâce au Seigneur notre Dieu, il ne nous est pas tellement pénible maintenant de risquer notre vie pour notre foi, si l’on songe en effet que dans ces temps difficiles, des milliers de jeunes gens ont déjà été amenés à risquer leur vie pour le national-socialisme, et que beaucoup, encore dans la fleur de l’âge, ont dû sacrifier leur vie dans ce combat. Pourquoi serait-il donc plus dur de risquer sa vie pour un Roi qui, loin de ne nous imposer que des devoirs, nous donne aussi des droits, et dont nous sommes certains qu’Il remportera la victoire finale, et que son Royaume pour lequel nous nous battons nous sera acquis pour l’éternité ». 

extrait : Nous ne devons pas accuser nos évêques et nos prêtres : au fond ils sont des hommes comme nous, et peuvent se montrer plus faibles. (…) On peut aisément imaginer la situation difficile dans laquelle se trouvait notre clergé en mars 1938. Nos évêques ont du croire que le national-socialisme durerait peu de temps et que grâce à leur complaisance, ils épargneraient le martyre et peines au fidèles. Mais cela s’est déroulé autrement, de nombreuses années ont passé et aujourd’hui des milliers d’hommes doivent mourir à cause de cette erreur. (…) par nos reproches, ne leur rendons pas les choses plus difficiles qu’elles ne le sont déjà. Prions plutôt pour que Dieu rende plus aisée la lourde tâche qui est la leur. 

Il en a toujours été ainsi : celui qui est faible dans sa foi est toujours prêt à critiquer la cohérence et le comportement des autorités ecclésiastiques. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don