Accueil
Êtes-vous au courant ?
Partager

Êtes-vous au courant ?

Un article rédigé par Claude Boussard - RCF Loiret, le 19 juillet 2022  -  Modifié le 27 février 2024

En 1945 le général de Gaulle rencontre le président Truman le 22 août 1945. Deux semaines auparavant deux bombes atomiques américaines ont été larguées sur Hiroshima et Nagasaki au Japon. Il comprend que la France doit s’engager dans le nucléaire. On connait la suite. Le CEA (haut-commissariat) à l’Energie atomique) est créé le 18 octobre 1945.

 

Image libre de droit Image libre de droit

De retour aux affaires, en 1958, il lança le programme militaire qui devait aboutir à la force de dissuasion française, qui était une nécessité pour l’indépendance nationale qui lui était chère.
Le développement de l’énergie nucléaire civile alla de pair. La première centrale est mise en service en 1973. Le nucléaire représentera bientôt quatre-vingt pourcent de la production électrique.
Les deux programmes, militaire et civil, furent menés simultanément. Ce grand programme fut financé par les impôts des français. Mais nous étions dans les trente glorieuses.

Cependant EDF  est trop gros, trop puissante, et procure un avantage pour la France. La commission est contre les monopoles. Elle projette de démanteler EDF, monopole insupportable pour les technocrates européens. Il faut privilégier la concurrence. EDF fut sommée de vendre du courant à prix cassé à des sociétés non productrices comme Engie et Total. Elles peuvent ainsi concurrencer EDF. Autrement dit le bénéfice aux privés sur le dos des contribuables français.

Et récemment notre ministre de l’industrie, Bruno Lemaire, demande à EDF de faire un effort pour contenir la facture d’électricité des français. Ce sentiment est noble, mais c’est encore une traite signée sur l’avenir que nos enfants auront à rembourser.

Mais ce n’est pas tout. Il faudra qu’EDF vende d’avantage d’électricité à bas prix à ses concurrents, afin de limiter la hausse. Et pas qu’un peu : 20 pourcent d’électricité en plus. Une opération qui va coûter à EDF environ 7 milliards d’euros. Ce qui va obérer ses comptes. Mais ce n’est pas grave, les français paieront. Bercy donne l’impression qu’il va tordre le bras des distributeurs privés au bénéfice des français, mais  c’est EDF qui paiera, donc vous.

Bien sûr,  en doutiez-vous, les gendarmes de Bercy veilleront, c’est promis, à ce que ces fournisseurs d’énergie privés répercutent totalement les rabais d’EDF à leurs clients. Nous nous contenterons simplement de leur engagement.

La politique de Bruxelles est de favoriser les consommateurs. Les producteurs, les salariés ? C’est presque obscène d’en parler.

Mais l’Union européenne est têtue. Elle demande de démanteler EDF en plusieurs entités. Le gouvernement français soutient le projet Hercule, qui vise à réorganiser l’entreprise en trois entités. Bleue pour le transport et le nucléaire, Vert pour les activités commerciales de distribution des renouvelables, et enfin Azur pour l’hydraulique ; mais en demandant qu’EDF demeure un groupe intégré avec une direction et des stratégies uniques. Autrement dit « Belle marquise vos beaux yeux me font mourir d’amour. ».

Mais, la Commission Européenne veut que ces trois entités se fassent concurrence.

Citons la réponse du PDG d’EDF :

"La réponse de la Commission ne nous satisfait pas: à ses yeux, seul un éclatement d'EDFen plusieurs entités se faisant concurrence est envisageable. Bruxelles ne raisonne ici qu'à travers ce prisme et celui de la part de marché", souligne M. Lévy. "Or démanteler EDF ne serait efficace ni pour les consommateurs, ni pour notre pays, son emploi et sa souveraineté, ni pour les émissions de CO2", affirme-t-il. "Est-ce que la concurrence à tout va dans l'électricité a fait ses preuves en Europe après vingt ans de libéralisation? Est-ce qu'elle permet de lutter contre l'effet de serre?"

Il y a quelques années la même commission bruxelloise interdit un accord Alsthom-Siemens qui visait à concurrencer un consortium chinois, constructeur de matériel ferroviaire, qui n’avait pas les mêmes scrupules.

Juste pour rire un peu. L’Europe vient de déclarer que le gaz peut être considéré comme une énergie verte. Et pendant ce temps-là on redémarre des centrales à charbon. Eh oui entre Ukraine et pollution il faut choisir. Pour le moment l’Ukraine à la cote, et du point de vue du droit c’est bien. Saurons-nous durer ?

Terminons par une citation du Maréchal de Lattre de Tassigny :

« Ce n’est pas en améliorant une absurdité qu’on prouve une certaine intelligence : c’est en la supprimant »

Claude Boussard

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don