Accueil
Vidéo : une aire d’accueil solidaire pour les sans-abri sur les quais de Bordeaux
Partager

Vidéo : une aire d’accueil solidaire pour les sans-abri sur les quais de Bordeaux

Un article rédigé par clement guerre - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 8 janvier 2021
Depuis une semaine une aire d'accueil solidaire est installée près du fronton avec sept cabanes en dur. Une quinzaine de personnes à la rue y sont logées cet l'hiver.
Sept cabanes ont été montées après la tempête Bella à Bordeaux. Sept cabanes ont été montées après la tempête Bella à Bordeaux.

Après l'aire d’accueil solidaire aux Quinconces, nouvelle étape avec ces cabanes derrière le fronton sur les quais à Bordeaux. Le camp a été monté par la Maraude du cœur pour mettre à l'abri les personnes sans domicile et répondre à l'urgence de la tempête Bella et au froid des ces derniers temps. Pour l'association cette aire est surtout une solution pour réinsérer les personnes à la rue. La mairie de Bordeaux a assuré ne pas vouloir les déloger (voir ci-dessous).

"sortir du béton armé"

Sur cette nouvelle aire les règles ont évolué. 15 personnes maximum sont logées, "uniquement pour les sans-abri qui ont envie de se réinsérer en attendant que leurs démarches aboutissent", promet Estelle Morizot, la présidente de la Maraude du coeur. Les visites sont, semble-t-il, réduites, les chiens aussi et les règles de nettoyage obligatoires.

"On nous attend au tournant, la personne qui compte rester à la rue, ça ne sert à rien qu'elle vienne. Ici l'objectif c'est sortir du béton armé", indique Estelle Morizot.

Si on en croit Estelle Morizot, cette première semaine a déjà été bénéfique pour les 15 personnes à la rue. "Ils peuvent se réveiller tranquillement et entreprendre leurs démarches plus sereinement", dit-elle. Yann, par exemple, indique qu'à plusieurs, la vie est plus simple sur cette aire d'accueil. Notamment pour sa proximité avec le centre-ville de Bordeaux et pour la facilité avec laquelle viennent les associations qui maraudent.

Concept d'aire d'accueil à Bordeaux

Le concept est né afin de vider le pourtour du Palais des Sports de Bordeaux de ses occupants, situation dénoncée par les habitants fin 2020. En attendant et faute de mieux, la mairie de Bordeaux autorise ce camp même si en parallèle les travailleurs sociaux font leur travail pour réinsérer ces personnes, explique Harmonie Lecerf, l’adjointe en charge des droits et des solidarités à la ville de Bordeaux. Témoignage à écouter ICI.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don