Accueil
Une danseuse étoile ouzbèque à Lignières ce soir
Partager

Une danseuse étoile ouzbèque à Lignières ce soir

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 11 octobre 2022  -  Modifié le 11 octobre 2022
Emissions spéciales Une danseuse étoile Ouzbek à Déols et Lignières

Chants, danses et musiques traditionnelles d'Ouzbékistan : le sud du Cher passe en mode Asie centrale mardi aux Bains-Douches. L'occasion de découvrir la culture de ce pays grâce à la jeune danseuse Sevilya Osmanova.
 

Sevilya Osmanova dans les studios de RCF en Berry. © Association ASIE. Sevilya Osmanova dans les studios de RCF en Berry. © Association ASIE.

Ça n'arrive pas tout le temps en Berry et pourtant, ce sera la deuxième fois en quelques jours. Après Déols dimanche dernier, la danseuse étoile Sevilya Osmanova se produira ce mardi à Lignières, dans le cadre du festival ASIE qui se déroule jusqu'au 22 octobre dans le Cher et l'Indre. La jeune femme est membre de l'ensemble national Bakhor, de quoi en mettre plein les yeux aux spectateurs : « C'est du très haut niveau » confirme Alain Payen, membre de l'association. « C'est l'équivalent du ballet de l'Opéra de Paris. Nous avons pu les voir répéter en Ouzbékistan. J'ai vu Sevilya danser, c'est vraiment impressionnant. Les gens qui vont venir à ce spectacle vont repartir avec des étoiles dans les yeux, c'est très dynamique, très coloré, il y a beaucoup de costumes. Ça va être un moment très fort. »


Le bel écrin qu'est la salle des Bains-Douches va prendre des airs d'Ouzbékistan entre chants, danses et musique traditionnelle. Sevilya Osmanova va présenter plusieurs danses issues de différentes régions du pays : « Il y a trois écoles de danses ouzbèques » détaille la jeune femme d'une vingtaine d'années. « La première, c'est Ferghana, elle est lente, lyrique et douce. La danse de Bukhara est plus rythmique et la danse Khorezm est plus joyeuse, plus dynamique et plus artistique. »

Trois écoles


À chaque type de danse, son costume traditionnel, toujours très coloré. C'est la troisième fois que Sevilya Osmanova vient en France : « Je suis contente de partager mes connaissances et mes expériences avec le public français » se réjouit la danseuse. Ce soir, elle sera accompagnée par deux musiciens, Gulmajon Lukhamed Janov et Abbos Gapparov : « Comme la danse, les musiques ouzbèques se divisent en régions, chaque région a sa spécificité, sa particularité. À Ferghana on joue beaucoup avec des instruments à cordes par exemple. »

 

Les musiciens de Sevilya Osmanova et la traductrice Gulasal © Association ASIE.


Sevilya Osmanova est danseuse professionnelle depuis 7 ans, elle a passé une audition pour intégrer l'ensemble national Bakhor : « L'ensemble a son histoire. En 1957, une célèbre danseuse ouzbèque est partie pour un festival à Moscou. Là-bas, elle a vu un ensemble russe et elle a décidé de faire la même chose en Ouzbékistan, quand elle est rentrée. Elle a recruté 40 filles. Bakhor signifie le printemps. »


Le voyage direction l'Ouzbékistan, c'est ce soir à 20h aux Bains-Douches de Lignières. Le spectacle est gratuit.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don