Accueil
Une alliance des droites en Maine-et-Loire est-elle possible ?
Partager

Une alliance des droites en Maine-et-Loire est-elle possible ?

Un article rédigé par Thomas Bernier - RCF Anjou,  -  Modifié le 9 avril 2018
Des Républicains au Front National, la question d'un possible rapprochement des droites fait son chemin. En Maine-et-Loire, ce sujet est un point de discorde entre les différents partis.
RCFAnjou RCFAnjou

C'est une question qui cristallise de plus en plus les conversations politiques à droite. Faut-il se rassembler ? Faut-il devenir une alternance ? L'ancien ministre des Transports Thierry Mariani est le dernier député en date à s'être montré favorable à cette option. Il serait courtisé par Marine Le Pen pour figurer sur les listes européennes du FN en 2019. Le chef des Républicains Laurent Wauquiez a affirmé qu'en cas de ralliement au Rassemblement National, Thierry Mariani serait automatiquement exclu du parti. 
 

Des divisions au sein du département

Dans le Maine-et-Loire, ce sujet agite les forces de droite. Invité à réagir sur notre antenne, le député LR de la 3e circonscription Jean-Charles Taugourdeau a affirmé qu'il était inconcevable de voir les Républicains s'associer avec le Front National : "Uniquement les extrêmes peuvent s'associer explique-t-il ce ne sont pas nos valeurs, nous n'avons pas la même vision de l'Europe ni celle de l'Euro." De son côté, le secrétaire départemental du FN Aymeric Merlaud s'est dit prêt à ce rassemblement : "Ce n'est pas une alliance inter-partisane, c'est plutôt le rassemblement de toutes les personnes qui se retrouvent dans la nation. A mon avis, cette réunification se fera par la base, c'est-à-dire par les équipes militantes, les municipalités et les élus de terrain. Elle ne fera pas partie des logiques d'appareil. Nous n'avons pas envie de faire une alliance avec Laurent Wauquiez." 

Aymeric Merlaud : "Cette réunification se fera par la base, c'est-à-dire par les équipes militantes, les municipalités et les élus de terrain. Elle ne fera pas partie des logiques d'appareil."

Si une alliance avec les Républicains n'est pas à l'ordre du jour, le FN envisagerait en revanche un nouveau rapprochement avec le parti "Debout la France" ainsi le parti "Chrétien Démocrate." Son leader Jean-Frédéric Poisson était d'ailleurs à Angers la semaine dernière pour une table ronde avec le maire de Béziers Robert Ménard qui estime qu'une union des droites ne peut se faire qu'en dehors des partis : "Je pense que le peuple de droite doit se mobiliser pour construire une véritable alternative. J'ai vu M.Macron le faire, ça lui a plutôt bien réussi puisqu'il est chef de l'Etat aujourd'hui. Il y a deux ans, ni vous ni moi ne le connaissions. Tout est possible, je suis donc optimiste."

Un optimisme toutefois périclite en Maine-et-Loire. Les différents partis de droite n'étant pas totalement d'accord sur la ligne politique à adopter. Les prochaines semaines s'annoncent donc encore nébuleuses à ce sujet. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don