Accueil
Un numéro d'urgence pour aider le personnel de santé en détresse
Partager

Un numéro d'urgence pour aider le personnel de santé en détresse

RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
3 questions à Un numéro d'urgence pour aider le personnel de santé en détresse
​Le mal-être des personnels soignants s’étend en France au point que l’ordre des infirmiers et l’ordre des médecins viennent de mettre en place un numéro d’écoute spécialisé.
podcast image par défaut

Tensions, burnouts, les soignants ont désormais un numéro d’appel pour se confier. Un numéro accessible 7/7 jours et 24/24h.

Pourquoi la mise en place d’un tel numéro ?

"C’est un numéro qui s’imposait de lui-même pour plusieurs raisons. On a constaté ces deux dernières années le décès de sept de nos confrères et consœurs, vraisemblablement liés à leur profession. Des personnes qui étaient dans une souffrance au travail, et qui ont passé le stade ultime lié aux difficultés qu’ils éprouvaient dans leur vie professionnelle. C’est un numéro qui sera utilisé par la plupart des ordres professionnels de santé. Tout professionnel qui est en difficulté peut appeler ce numéro (0 800 800 854). C’est une plateforme de psychologues cliniciens qui va prendre les personnes et les orienter. Et dans le cas ultime où la personne pourrait être suicidaire, le SAMU pourra venir la récupérer en urgence" explique Patrick Charbonneau, président de l’ordre des infirmiers.
 

Qu’avez-vous constaté après votre enquête d’opinion ?

"C’est une enquête qui a été réalisée auprès d’un panel de professionnels inscrits au tableau de l’ordre. Sur plus de 220 000 mails, nous avons eu quasiment 20 000 réponses en quatre jours. 80 % des gens se disent très fatigués après leur journée de travail et se posent la question de retourner travailler le lendemain. On a eu des chiffres importants auprès de jeunes professionnels, où déjà plus de 30 % annoncent qu’ils sont prêts à quitter la profession au bout de un à deux ans d’exercice. A ce rythme là, on risque d’avoir de moins en moins de professionnels" ajoute Patrick Charbonneau.
 

C’est un malaise qui touche uniquement l’hôpital ou également les catégories libérales ?

"Nous n’avons pas différencié les catégories professionnelles puisque dans notre listing nous avons à la fois quasiment le même nombre de professionnels de santé libéraux que salariés. Toute la profession est touchée dans son ensemble. On sait que le secteur de la santé est en tension. On sait aussi que la charge de travail augmente de plus en plus" conclut le président de l'ordre des infirmiers.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don