Accueil
Un nouveau commandant pour la base d'Avord
Partager

Un nouveau commandant pour la base d'Avord

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 2 septembre 2022  -  Modifié le 2 septembre 2022
Emissions spéciales Reportage : passation de commandement à la base d'Avord

C'est un nouveau visage qui prend la tête de la base aérienne d'Avord dans le Cher. Le colonel Richard Gros succède au colonel Olivier Kaladjian, arrivé en Berry il y a deux ans, et qui va rejoindre l'Élysée.

Le colonel Richard Gros est le nouveau commandant de la base aérienne d'Avord © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Le colonel Richard Gros est le nouveau commandant de la base aérienne d'Avord © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Mercredi, c'était passation de commandement à la base aérienne d'Avord. Le colonel Olivier Kaladjian a laissé la place au colonel Richard Gros. Une cérémonie qui s'est tenue en présence du général Jérôme Bellanger, commandant des forces aériennes stratégiques et des élus locaux. Elle s'est clôturée en fin d'après-midi par un défilé au sol, mais aussi dans les airs, avec le passage de quatre Xingu, d'un rafale et... D'un Awacs, évidemment !

Une base modernisée


Arrivé en septembre 2020 à la tête de la base 702, le colonel Olivier Kaladjian prend désormais la direction de l'Élysée, où il sera adjoint au chef d'état-major particulier du président de la République. Ces deux années passées en Berry ont été marquées par d'importants travaux : 110 millions d'euros pour la réfection de la piste et des aires aéronautiques : « Bien sûr, la modernisation a tenu une place importante dans ce commandement » acquiesce le colonel Kaladjian. « Il a fallu intégralement déconstruire, puis reconstruire cette piste, aux normes de l'A330 MRTT Phénix [le nouvel avion polyvalent de l'armée de l'air] et développer les capacités opérationnelles de la base pour être au rendez-vous des opérations, et au premier rang desquelles, bien sûr, les opérations de la dissuasion ». Un « effort de modernisation majeur de la base aérienne » insiste le colonel Kaladjian.

 

La cérémonie de prise de commandement a eu lieu ce mercredi 31 août à la base d'Avord © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


Mais ce n'est pas la seule chose qu'il retiendra de son passage dans le Cher : « Je garderai avant tout la fierté d'avoir accompli les missions. Ces hommes, ces femmes de notre défense, qui ont réalisé l'intégralité de leurs missions dans des conditions rendues difficiles par la pandémie. L'engagement total de personnes qui s'investissent sans compter pour la défense de notre pays. »

 

À gauche le colonel Kaladjian, à droite le colonel Gros © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Responsabilité et émotions


C'est donc le colonel Richard Gros qui est désormais le nouveau commandant de la base d'Avord. Originaire de Saint Étienne, il était auparavant sous-directeur du Centre des études stratégiques aérospatiales à Paris. Âgé de 47 ans, il prend la mesure de ses nouvelles responsabilités : « Les opérations nucléaires en premier lieu, la posture permanente qui est donc la contribution de la base d'Avord à la sécurité de notre espace aérien et de nos approches et la participation en opération de nos personnels extérieurs et intérieurs ne souffre pas l'approximation. Beaucoup de responsabilités ressenties, beaucoup d'émotions puisque ce n'est pas un moment anodin. Je me sens porté par le personnel de la base en qui j'ai toute confiance ». Le nouveau commandant dresse sa méthode : « J'ai une manière de commander qui est collective. Le plan sera construit avec les équipes dans les prochains jours. »

 

Les Awacs d'Avord participent à la surveillance du flanc est © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


Depuis le 24 février dernier et le début de la guerre en Ukraine, la donne a changé en Europe. Avord apporte sa contribution, entre la surveillance du flanc est par les Awacs, et les rotations logistiques, notamment de munitions depuis la base. Ce rôle reste « inchangé et se poursuit » rappelle le nouveau commandant.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don