Accueil
Toulon : retour sur l’opération CEDRE BLEU menée par le porte-hélicoptères Mistral
Partager

Toulon : retour sur l’opération CEDRE BLEU menée par le porte-hélicoptères Mistral

RCF Méditerranée, le 5 avril 2023  -  Modifié le 5 avril 2023
Les Dossiers de la Rédac Opération CEDRE BLEU : interview du capitaine de vaisseau Olivier Roussille

La 4e édition de cet exercice interarmées, menée en coopération avec le Liban, s’est déroulée ces derniers jours en méditerranée orientale.

©Serge CHARMOILLAUX/Marine Nationale/Armées ©Serge CHARMOILLAUX/Marine Nationale/Armées

Après 2013, 2014 et 2019, la 4e édition de l'opération CEDRE BLEU s'est tenue ces derniers jours en méditerranée orientale. Il s’agit d’un exercice interarmées*, mené en coopération avec le Liban.

« Cette édition 2023 regroupait un large panel d’activités avec notamment un focus particulier sur l’action de l’État en mer au travers du projet libanais de création d’un centre de coordination de secours maritimes », explique le capitaine de vaisseau Olivier Roussille, commandant du porte-hélicoptères amphibie Mistral, commandant de la force amphibie dans le cadre de cette opération CEDRE BLEU. « Cette opération regroupait aussi des opérations amphibies, c’est-à-dire de débarquements de forces terrestres françaises et libanaises, également un volet aéroterrestre avec un hélicoptère Puma de l’armée de l’air qui a coopéré avec un escadron de Puma libanais. Il y a eu également un volet formation en électricité ou maintenance de radars, des activités cynophiles avec des maîtres-chiens des fusiliers marins qui ont coopéré avec des maîtres-chiens de l’armée de terre libanaise et enfin un volet plongée avec un détachement des plongeurs démineurs de la Manche qui a effectué des plongées communes avec des militaires du régiment de génie au Liban. »

Un travail main dans la main salué par le capitaine de vaisseau Olivier Roussille, pour qui ces opérations de coopération sont très importantes. « La France cherche à être interopérable c’est-à-dire pouvoir conduire des opérations avec différents partenaires avec les alliés de l’OTAN notamment. »

©Serge CHARMOILLAUX/Marine Nationale/Armées

* avec le sous groupement tactique embarqué du 21e Régiment d’infanterie de Marine (21e RIMa), le bataillon des fusiliers marins Detroyat, un hélicoptère Puma de l’armée de l’Air et de l’Espace, la flottille amphibie, un détachement du Groupement de plongeurs-démineurs (GPD) Manche.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don