Accueil
Sucrerie de Bourdon : Les négociations avancent dans le bon sens selon la CGT
Partager

Sucrerie de Bourdon : Les négociations avancent dans le bon sens selon la CGT

Un article rédigé par Thomas Loret, RCF Puy-de-Dôme - RCF Puy de Dôme,  -  Modifié le 2 novembre 2019
La Sucrerie de Bourdon doit fermer ses portes en 2020. Une réunion a eu lieu avec la direction de Crystal Union cette semaine à Paris. De nouvelles propositions ont été faites.

Le climat social autour de la Sucrerie de Bourdon semble s'apaiser. Une réunion entre syndicats et direction s'est tenue mercredi à Paris pour évoquer le Plan de Sauvegarde de l'Emploi. Et cela alors que les salariés avaient installé un dispositif de blocage filtrant toute la semaine. Il en résulte plusieurs nouvelles propositions de la part de Crystal Union.

Les congés de reclassement revus à la hausse

D'abord sur les congés de reclassement. Les salariés de moins de 50 ans pourront en bénéficier pendant 9 mois. C'était la proposition de départ. Mais Crystal Union s'engage à rajouter 3 mois supplémentaires en cas de difficulté à retrouver un emploi. Les salariés concernés toucheront 70% de leur brut, contre 65% proposés au départ. Pour les plus de 50 ans, il auront droit au congé de reclassement pendant un an, avec là aussi 70% de leur brut.

Retraite anticipée et aide au retour à l'emploi

Par ailleurs un dispositif de pré-retraite est mis en place pour ceux qui sont à moins de 3 ans de l'âge légal de départ. Il bénéficieront s'il le souhaitent d'une indemnité correspondant à 65% de leur brut jusqu'à la retraite. Mais qui ne seront pas compris dans leur cotisations. Crystal Union s'engage aussi à aider les salariés à retrouver un emploi. Le Cabinet Fidal devra faire des propositions valables aux salariés. 2 offres pour les moins de 50 ans et 3 offres pour les + de 50 ans.

Pour les cas particuliers

Crystal Union propose aussi le versement d'une aide de 10 000 euros pour les salariés qui souhaitent entreprendre et développer une activité. Il faudra pour cela présenter un projet solide avec des justificatifs. La direction propose aussi aux salariés non véhiculés une aide pour passer le permis de conduire dans la limite de 1700 €. L'ensemble de ces propositions doit être examiné par les syndicat et les salariés au niveau local en vue d'une éventuelle validation.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don