Accueil
Stratégie pauvreté
Partager

Stratégie pauvreté

RCF,  -  Modifié le 20 septembre 2018
Chaque jeudi Véronique Fayet propose son regard sur l'actualité, et réagit aujourd'hui au Plan pauvreté.
podcast image par défaut

La semaine dernière nous attendions les annonces du Plan contre la pauvreté et je vous avais dit que ma principale préoccupation , au-delà de la liste des mesures , était la tonalité du discours du présent de la République. Allait-il rester dans un discours culpabilisant que l’on entend depuis des mois et qui suggère que les pauvres sont des profiteurs qui ne font pas beaucoup d’efforts pour s’en sortir ? Ou allait-il faire preuve d’empathie ?

Eh bien le miracle a eu lieu ! Le discours a radicalement changé avec une phrase clé que je cite : "on apprend des personnes pauvres ; c’est elles qui ont la réponse", et il ajoute avec une certaine humilité : "cela je ne le savais pas il y a 15 mois". Avec cette phrase, c’est le regard sur les pauvres qui change et cette impulsion donnée au plus haut niveau de l’état laisse espérer une transformation de la société qui regardera à nouveau les personnes en difficulté comme des gens qui ont idées et des réponses à partager, notamment sur les questions de justice et de solidarité.

Le président a donc écouté les associations, il a écouté les militants quart monde qu’il a rencontré. Peut-être a-t-il aussi écouté le pape lorsque il l’a rencontré longuement en juin. Souvenez-vous de ce qu’écrit le pape dans la Joie de l’Evangile : "les pauvres ont beaucoup à nous enseigner" ou encore dans Laudato SI où il nous invite à écouter en même temps "la clameur de la terre ET la clameur des pauvres".

C’est sans doute tout cela que le président de la République a entendu depuis quelques mois et c’est une vraie bonne nouvelle qui donne sens à toutes les mesures qui ont été annoncées. Beaucoup sont intéressantes mais elles seront d’autant plus efficaces qu’elles seront mises en œuvre et suivies avec des personnes qui ont l’expérience de la pauvreté et qui ont les réponses comme le dit le président lui-même. Alors, oui, son ambition affichée d’éradiquer la grande pauvreté en une génération est tout à fait réaliste. En tous cas, nous au Secours Catholique nous y croyons et nous mettrons toutes nos forces, avec les personnes en précarité qui nous font confiance, pour que cela devienne réalité .

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don