Accueil
Staying alive, la nouvelle application déployée en Drôme par les pompiers pour réagir vite aux arrêts cardiaques
Partager

Staying alive, la nouvelle application déployée en Drôme par les pompiers pour réagir vite aux arrêts cardiaques

Un article rédigé par Pauline Fragonas - RCF Ardèche, le 22 avril 2022  -  Modifié le 26 avril 2022
3 questions à ... (Ardèche-Drôme) En Drôme, une application déployée par les pompiers pour réagir plus vite aux arrêts cardiaques

Face à une recrudescence du nombre d'arrêts cardiaques, les pompiers de la Drôme ont décidé de mettre en place l'application Staying Alive dans le département. Le capitaine Thomas Hustache encourage la population à l'installer pour être alertée en cas d'arrêts cardiaques à proximité et réagir à l'incident avant-même l'arrivée des secours.

Schéma explicatif du fonctionnement du Bon Samaritain © sapeurs-pompiers de France Schéma explicatif du fonctionnement du Bon Samaritain © sapeurs-pompiers de France

Comme de nombreux autres pompiers, Thomas Hustache déplore le manque de rapidité des secours pour arriver à temps sur les lieux d'un arrêt cardiaque. Comme il le dit, les sapeurs-pompiers mettent entre dix et treize minutes pour arriver au lieu de l'incident après un appel. Pourtant, seules quatre minutes suffisent pour laisser des séquelles graves à la victime. L'application Staying Alive est justement un moyen d'intervenir avant ce laps de temps écoulé puisqu'elle permet à n'importe quel utilisateur d'intervenir avant l'arrivée des secours.

Une utilisation simple pour une efficacité optimale

Son utilisation est assez simple d'après le capitaine. En plus de trouver une cartographie des défibrillateurs cardiaques recensés et des tutoriels expliquant les gestes de premiers secours, l'utilisateur peut désormais directement réagir à un incident cardiaque. Depuis peu, une nouvelle fonctionnalité a fait son apparition, celle de pouvoir s'inscrire en tant que Bon Samaritain. L'utilisateur enclenche la géolocalisation et peut être contacté à tout moment, dès qu'une victime est recensée à proximité, pour effectuer les gestes de premiers secours sous le guidage des sapeurs-pompiers.

L'application est accessible à tous et peut être utilisée par qui le souhaite. Les sapeurs-pompiers font non seulement appel à la population formée aux gestes de premiers secours mais aussi aux autres. Les personnes qui ne connaissent pas ces gestes sont tout aussi utiles puisque leur mission est d'aller chercher les défibrillateurs indiqués dans l'application et de les ramener sur le lieu de l'intervention.

Mais un manque d'utilisateurs

Les sapeurs-pompiers déplorent malgré tout le manque de Bons samaritains, "en France, on a 185 000 personnes qui ont téléchargé l'application ce qui est assez peu face au tiers de la population formée aux gestes de premiers secours", souligne Thomas Hustache. En conséquence, les secouristes cherchent à mettre en avant leur application et poussent la population à se former auprès d'associations.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don