Accueil
STADE MALHERBE : RENTRÉE DES CLASSES POUR UN CLUB EN RECONSTRUCTION
Partager

STADE MALHERBE : RENTRÉE DES CLASSES POUR UN CLUB EN RECONSTRUCTION

Un article rédigé par Julie Menard - RCF Calvados-Manche,  -  Modifié le 22 juin 2018
Vendredi, le SMC présentait en conférence son nouvel entraîneur Fabien Mercadal, et l’ensemble du staff. Les dirigeants ont fait un point mercato et défini les prochaines échéances du club.
2018 RCF - Christophe Manouvrier, Michel Audrain, Gilles Sergent, Fabien Mercadal, Alain Caveglia et Hervé Sekli. 2018 RCF - Christophe Manouvrier, Michel Audrain, Gilles Sergent, Fabien Mercadal, Alain Caveglia et Hervé Sekli.

Le nouveau président du Stade Malherbe de Caen, Gilles Sergent, accompagné d’Alain Caveglia, directeur sportif, a présenté en conférence de presse le nouveau staff du club de football normand. Fabien Mercadal, qui officiait l’année dernière au Paris FC, est le nouvel entraîneur de Caen, avec à ses côtés Michel Audrain, entraîneur adjoint, Christophe Manouvrier, préparateur physique, et Hervé Sekli, entraîneur des gardiens.

Fabien Mercadal arrive au SMC avec déjà un beau parcours en tant qu’entraîneur. En 2005, il commençait sa carrière avec le club de Gap. Il a ensuite entrainé les clubs de Dunkerque et du Tours FC avant de passer un an au Paris FC, club de Ligue 2, la saison dernière. Ce sera la première fois que le Bas-Alpin entrainera un club de ligue 1. "Entraîneur, c’est le même métier quelle que soit la division, mais c’est vrai que je travaille depuis des années pour entraîner en Ligue 1. Je ne suis pas carriériste mais j’avais envie de connaître le plus niveau pour prendre le maximum de plaisir. Je suis un passionné de football, et quand on est passionné on veut aller le plus haut possible."

 


© 2018 RCF - La saison dernière, Fabien Mercadal a terminé 8e de la Ligue 2 avec le Paris FC. 

 

Fabien Mercadal représentait pour le président Gilles Sergent un recrutement de premier choix. "Après l’avoir rencontré, j’étais convaincu que le côté conquérant lui correspondait complètement. Sa capacité à écouter et à travailler avec le reste du staff était un élément important. En arrivant, Fabien connaissait l’équipe, les membres mais aussi les manques."
 

DEMINGUET ET DJIKU CERTAINS, DOUTES SUR DA SILVA ET RODELIN

 
Nul ne pouvait éviter la question du mercato. Quel joueur jouera ou ne jouera pas pour le SMC la saison prochaine ?
C’est l’une des premières tâches du nouveau directoire et du nouveau staff. En particulier pour Fabien Mercadal qui doit reconstituer une équipe. "Je m’étais fait une idée de l’équipe que je voulais. Nous cherchons à travailler sur des complémentarités. On a préféré cibler des profils. C’est plus important que de cibler des joueurs."
Première grande annonce du directeur sportif Alain Caveglia : le jeune issu du centre de formation Jessy Deminguet a signé avec le SMC son premier contrat professionnel. Le milieu de terrain s’est engagé pour une durée de trois ans.


© 2018 RCF - Jessy Deminguet a marqué son premier but en L1 le 21 avril 2018 contre le FC Metz. 
 

Concernant les joueurs en contrat avec le SMC souhaitant partir, la porte reste ouverte pour nombre d’entre eux. En revanche, Alain Caveglia a affirmé que "la porte d’un éventuel départ d’Alexander Djiku est complètement fermée". Deux autres joueurs ont été mentionnés par les dirigeants. Pour Gilles Sergent, "il y a clairement un cas particulier qui est Damien Da Silva. Aujourd’hui, nous souhaitons toujours qu’il signe au SMC. Nous nous battons pour ça et nous sommes convaincus que le Stade Malherbe doit être le club de Damien la saison prochaine. Alain et Fabien ont envoyé tous les signaux pour le faire rester." A propos de Ronny Rodelin, l’attaquant a encore un an avec le SMC, mais Gilles Sergent serait content qu’il s’engage pour plus d’un an.

Fabien Mercadal souhaite créer un effectif de vingt-deux ou vingt-trois joueurs de champ, trois gardiens et un groupe de cinq ou six joueurs en post-formation, ce qui permet de renforcer l’effectif quand cela sera nécessaire. "Ce que j’ai ciblé de positif, c’est que ça fait des années que le club est resté en Ligue 1. Il faut souligner le travail effectué par le staff précédent. Cette régularité représente un socle solide sur lequel nous comptons nous appuyer. Nous avons une idée de ce qu’on peut faire pour améliorer notre qualité de jeu."
 
Enfin, le président Gilles Sergent a annoncé que la très grande partie des joueurs qui sont sous contrat au SMC et qui étaient titulaires l’année dernière sera présente la saison prochaine : "Pas la totalité, mais la très grande majorité".
 

UN MATCH DE PREPARATION à D’ORNANO AVANT LES PRINCES DU PARC

 
Dossier prioritaire : officialiser au moins une arrivée de joueur avant la reprise de l’entraînement prévue le 5 juillet.
Mais pour la saison prochaine, Mercadal ne se fixe pas d’objectifs. "Nous voulons tenter d’être performant. Nous avons un travail de préparation à faire, un recrutement à finaliser. Nous regarderons l’évolution de cette équipe. Les points, je ne les compte pas, ça ne représente pas grand-chose. Ce que je veux c’est que cette équipe puisse gagner des matchs en jouant au football de la meilleure des manières."

Gilles Sergent compte démarrer la saison avec un match de préparation le 4 août au Stade Michel d’Ornano. Une occasion d’inaugurer la nouvelle pelouse du stade. "On souhaiterait que ce soit une belle affiche. On aimerait que ce soit contre un club étranger."

La saison de Ligue 1 2018-2019 débutera le 10 août avec le premier match qui opposera le Paris Saint-Germain au Stade Malherbe. Ce sera au Parc des Princes. Fabien Mercadal et son équipe se projette : "Nous avons hâte d’y être. Nous avons aussi un peu d’inquiétude parce que nous avons envie de découvrir les joueurs, d’être prêts."

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don