Accueil
RCF Sommet de l'Elevage : nouveaux records en vue pour l'édition 2024
Partager

Sommet de l'Elevage : nouveaux records en vue pour l'édition 2024

Un article rédigé par Stéphane Marcelot - RCF Allier, le 13 juin 2024  -  Modifié le 13 juin 2024

La 33e édition du Sommet de l'Elevage, qui aura lieu du 1er au 4 octobre à Cournon d'Auvergne, table sur la venue de 120000 visiteurs. Race Salers et pastoralisme seront à l'honneur. Retour sur la conférence de presse de l'événement qui s'est tenue ce jeudi matin à Paris.

Le 11/12 en Auvergne de RCF sur l'édition 2023 du Sommet de l'Elevage Le 11/12 en Auvergne de RCF sur l'édition 2023 du Sommet de l'Elevage

Accueillis au ministère de l’Agriculture à Paris pour présenter à la presse la prochaine édition, c’est sans ministre que les organisateurs du Sommet de l’Elevage ont lancé le compte à rebours, ce jeudi matin. « En raison du contexte » a justifié en préambule, sans surprise pour l’auditoire qui en pressentait déjà la raison, le président du Sommet Jacques Chazalet. Dans cette période de flou politique et législatif, la présentation de ce matin s’est voulue rassurante, en donnant les gages d’un événement qui s’annonce une nouvelle fois sur des bases records. 1600 exposants viendront à la Grande halle d’Auvergne en octobre prochain. « Nous sommes complets depuis maintenant plusieurs mois ». Voilà pour le verre à moitié plein. Car Fabrice Berthon, commissaire général du Sommet de l’Elevage, ne cache pas quelques regrets de ne pas pouvoir répondre positivement à tout le monde, « je pense à des étrangers qui étaient en attente ».

Désengorger le Sommet


Un autre chiffre étaye le succès grandissant rencontré par le carrefour auvergnat. « Sur la première édition, nous présentions 3000 mètres carrés de stand. Il y en a 97000 aujourd’hui » note Fabrice Berthon. Une affluence qui questionne, cette année encore, sur la superficie dédiée à l’événement. Sur ce point, l’organisation a informé qu’elle souhaitait acquérir une parcelle d’une trentaine d’hectares, pour garantir des zones de parking supplémentaires ainsi que des surfaces d’exposition. Et que le projet de création d’une 3e halle reste plus que jamais d’actualité. Désengorger le sommet : un véritable défi pour les années à venir. Pour cette 33e édition, 120000 visiteurs, dont 5 à 10000 étrangers, sont attendus à Cournon.

sommet

Le programme met cette année à l’honneur la race Salers, vedette du concours national. Le Kazakhstan sera l’invité d’honneur. Une puissance d’Asie Centrale (9e pays le plus grand du monde) qui cherche à développer son autosuffisance alimentaire. Et dont les représentants auront à cœur de visiter les exploitations du Massif Central. « Nous avons sur place tout un espace dédié aux délégations étrangères. En 20 minutes, en car, nous pouvons facilement organiser des visites de terrain dans des élevages, des abattoirs ou des unités de transformation » développe Benoît Delaloy, responsable international du Sommet de l’Elevage.

Montée en puissance de l'IA


Alors que 2026 a désignée comme l’année mondiale du pastoralisme par l’ONU, le Sommet poursuivra sa montée en puissance sur cette thématique. Avec, notamment, l’organisation d’une grande conférence sur les défis des pratiques pastorales face au changement climatique. Enfin, le public et les éleveurs pourront s’appuyer sur l’intelligence artificielle, au service de l’événement à travers un chatbot, afin de suggérer des parcours de visite ou conférences.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don