Accueil
"Si le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres" (Jn 8, 31-42)
Partager

"Si le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres" (Jn 8, 31-42)

RCF,  -  Modifié le 24 mars 2021
Prière du matin "Si le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres" (Jn 8, 31-42)
"Si le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres" Méditation de l'évangile (Jn 8, 31-42) par le père Jean Marie Petitclerc Chant final: "Plus esclave" par le Collectif Cieux Ouverts
michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
    Jésus disait à ceux des Juifs qui croyaient en lui :
« Si vous demeurez fidèles à ma parole,
vous êtes vraiment mes disciples ;
    alors vous connaîtrez la vérité,
et la vérité vous rendra libres. »
    Ils lui répliquèrent :
« Nous sommes la descendance d’Abraham,
et nous n’avons jamais été les esclaves de personne.
Comment peux-tu dire :
“Vous deviendrez libres” ? »
    Jésus leur répondit :
« Amen, amen, je vous le dis :
qui commet le péché
est esclave du péché.
    L’esclave ne demeure pas pour toujours dans la maison ;
le fils, lui, y demeure pour toujours.
    Si donc le Fils vous rend libres,
réellement vous serez libres.
    Je sais bien que vous êtes la descendance d’Abraham,
et pourtant vous cherchez à me tuer,
parce que ma parole ne trouve pas sa place en vous.
    Je dis ce que moi, j’ai vu
auprès de mon Père,
et vous aussi, vous faites ce que vous avez entendu
chez votre père. »
    Ils lui répliquèrent :
« Notre père, c’est Abraham. »
Jésus leur dit :
« Si vous étiez les enfants d’Abraham,
vous feriez les œuvres d’Abraham.
    Mais maintenant, vous cherchez à me tuer,
moi, un homme qui vous ai dit la vérité
que j’ai entendue de Dieu.
Cela, Abraham ne l’a pas fait.
            Vous, vous faites les œuvres de votre père. »
Ils lui dirent :
« Nous ne sommes pas nés de la prostitution !
Nous n’avons qu’un seul Père : c’est Dieu. »
    Jésus leur dit :
« Si Dieu était votre Père,
vous m’aimeriez,
car moi, c’est de Dieu que je suis sorti
et que je viens.
Je ne suis pas venu de moi-même ;
c’est lui qui m’a envoyé. »
 
Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

            Il m’arrive souvent de rencontrer des parents décontenancés par les mensonges répétés de leur enfant. Car, inévitablement, la question se pose alors : Comment puis-je faire confiance si je ne peux m’appuyer sur la parole de celui que j’ai en face de moi ? Quand je rencontre un tel enfant, qualifié de « menteur » par  son entourage, loin d’adopter un ton moralisateur, j’essaie de lui dire : « Tu vois, ce qui est difficile avec le mensonge, c’est qu’il t’emprisonne. Lorsque tu es interrogé, tu es obligé d’en proférer un second, pour protéger le premier, puis un troisième pour protéger le deuxième, mais voici que ce troisième vient contredire le premier. Alors te voilà tout embrouillé.
Celui qui ment devient esclave de son mensonge ! Même si elle est parfois difficile à reconnaître, sache que seule la vérité est libératrice ».
            « La vérité vous rendra libres » proclame Jésus, « car celui qui commet le péché devient esclave du péché ».
            Reconnaître en vérité que Dieu est Père, c’est reconnaître le Fils comme un frère, et c’est donc se sentir appelé à l’aimer. Ce que reproche Jésus aux scribes et aux pharisiens qui l’interrogent, c’est de ne pas vouloir reconnaître qu’Il vient du Père, alors que ses œuvres le dévoilent. Mais combien il est dur parfois d’admettre la vérité, tant elle peut se révéler dérangeante !
            Au seuil de cette journée qui s’ouvre devant nous, demandons au Seigneur de nous envoyer son esprit de vérité, qui seul peut nous libérer de tout cet  imbroglio  dans lequel nous avons parfois tendance à nous complaire !
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don