Accueil
S. Le Foll à Chambord : pas de "Pac exit" mais plus de simplification
Partager

S. Le Foll à Chambord : pas de "Pac exit" mais plus de simplification

Un article rédigé par Julie Rolland - RCF Loir-et-Cher,  -  Modifié le 2 septembre 2016
Ce vendredi, 20 ministres européens de l'Agriculture étaient à Chambord pour échanger sur l'avenir de la politique agricole commune (Pac).
2016 - Julie Rolland - Photo de famille des ministres européens à Chambord après une matinée de travail. 2016 - Julie Rolland - Photo de famille des ministres européens à Chambord après une matinée de travail.

Un château, 20 ministres européens et autant de délégations de conseillers, et des agriculteurs manifestants relégués à plusieurs kilomètres... le décor est planté pour ce "sommet informel" voulu et organisé par l'Etat français. Stéphane Le Foll voulait réunir ses homologues européens, il a réussi ... en partie car tous n'ont pas fait le déplacement.

Trois groupes de travail

Mais ceux qui ont fait le déplacement dans le Loir-et-Cher, ont bien travaillé. C'est en tout cas le message qui a voulu être passé.
Les ministres étaient divisés en trois groupes de travail. Le ministre luxembourgeois en présidait un. Même chose pour le ministre tchèque et son homologue irlandais. Chacun devait échanger sur une question :

  • Comment la politique agricole commune peut-elle être au service d'un projet commun européen dans un monde globalisé?
  • Quels sont les enjeux européens qui nous conduisent à avoir une politique agricole commune pour une agriculture compétitive, durable et résiliente?
  • Quelle est la place de la politique dans une Europe à 27?

chambord_-_le_foll-_2.jpg

C'est ensuite Stéphane Le Foll qui s'est chargé de faire la réstitution des échanges. Avec un mot d'ordre : "pas de Pac'exit". La politique agricole commune doit continuer mais entrer dans un nouveau "cheminement".

Stéphane Le Foll, ministre français de l'Agriculture : 

L'agriculture, le coeur de l'économie

Christian Schmidt, le ministre allemand de l'Agriculture a aussi pris la parole. L'Allemagne va en effet présider le prochain G20 agricole. Il a lui aussi défendu la nécessité de conserver une politique agricole commune. Il n'a pas manqué d'envoyer un signal aux agriculteurs " l'agriculture est le coeur de notre économie [...] sans coopération, ça ne marchera pas pour notre agriculture. Nous sommes dans un château mais nous sommes très proches avec les peuples et les agriculteurs". 

Christian Schmidt, ministre allemand de l'Agriculture :

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don