Accueil
Restauration
Partager

Restauration

RCF,  -  Modifié le 10 mai 2019
Le mot "restauration" auquel Jean Pruvost s'intéresse aujourd'hui sonne douloureusement lorsque l'on repense à Notre-Dame de Paris
podcast image par défaut

Voilà un mot qui sonne douloureusement lorsqu’on pense à Notre-Dame-de-Paris et à sa toiture partie en cendres. Mais voilà aussi un mot qui sonne utilement, voire agréablement, dès lors qu’on songe au fait de déjeuner ou de dîner. Et en fait, il suffit de mettre en rapport les deux sens pour qu’on se souvienne de la nature première du mot. Ce que nous allons faire...
 

STÉPHANIE : RESTAURATION D’UN MONUMENT, RESTAURATION COLLECTIVE, SE RESTAURER, CE SONT EN EFFET DES MOTS DE LA MÊME FAMILLE. QUELLE EN EST L’ORIGINE, JEAN, LATINE SANS DOUTE ?

En effet Stéphanie. Au départ, il y a le mot latin statio, désignant une position permanente, à l’origine du mot station, issu du verbe stare, se tenir debout, immobile et ferme. De là sont nés des mots comme stabulation, étable, stage, stationnaire, et même état, avec pour constante le fait de séjourner, de s’établir.

Et puis on y a ajouté le privatif dé et voilà destituer, priver de son état, ou le préfixe re, et voici restituer, remettre dans son état, dans sa charge. Et là on s’approche du latin restaurare, c’est-à-dire guérir, en somme remettre en état qui entre en français au Xe siècle, avec ce même sens, pendant que la restauration signifie une remise en état, une réparation, puis au début du XIVe siècle la restauration prend aussi un sens chirurgical avant de devenir architecturale en 1560, puis associée à la réparation d’une œuvre d’art attestée en 1799.

Mais déjà au milieu du XIVe siècle existait aussi la restauration en tant que remise en activité. On dispose tôt en définitive des trois sens principaux : remise santé, remise en état, qu’il s’agisse d’architecture ou de politique, d’où la Restauration, sous-entendue de la Monarchie, de 1814 à 1830. On en oublie presque que la restauration, - le fait de manger - commence avec la remise en santé par de bons repas, le « restaurant » étant au départ synonyme de « reconstituant, fortifiant ». Il a heureusement vite une dimension gastronomique, Sauvés !
 

STÉPHANIE : ET PUIS AUJOURD’HUI EN PENSANT À NOTRE-DAME-DE-PARIS, ON ÉVOQUE SA RESTAURATION ?

En effet, une restauration qui a pris tout son essor au XIXe grâce à Mérimée, écrivain et inspecteur des Monuments historiques signalant les monuments du Moyen Âge à restaurer, ce que fit l’architecte Viollet-le-Duc, restaurantde Notre-Dame, d’autres cathédrales, et force châteaux, etc. Mais on va conclure avec une définition de mots croisés : « Restaurateur : traite ou retape. » Eh oui du traiteur avec ses bons petits plats à l’architecte, voilà qui nous retape les papilles et l’œil !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don