Accueil
Quel projet d'avenir pour le peuple palestinien ?
Partager

Quel projet d'avenir pour le peuple palestinien ?

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
L'actu chrétienne Quel projet d'avenir pour le peuple palestinien ?
À Jérusalem, la soirée a été marquée par des violences sur l’Esplanade des mosquées, avec un bilan de 20 morts, survenues après des salves de roquettes tirées depuis la bande de Gaza.
podcast image par défaut

Depuis vendredi soir, les accrochages se multiplient sur l’esplanade des mosquées entre les Palestiniens et les forces de l’ordre israéliennes. Mais le climat de tension couve depuis une semaine dans plusieurs quartiers de Jérusalem Est. Des manifestations ont lieu tous les soirs pour protester contre une possible expulsion de familles palestiniennes au profit de colons israéliens. "Nous ne voyons plus quel est le projet d'avenir pour le peuple palstinien. Quand on ne donne pas une perspective à un peuple, on se retrouve confronté à la violence. À quoi ça va servir ?", s'interroge Mgr Pascal Gollnisch, le directeur de l'Œuvre d'Orient.

Une difficulté à trouver une solution politique

Cette escalade de violence a coïncidé avec "la Journée de Jérusalem". Cette journée marque la conquête de Jérusalem-Est par l'État hébreu en 1967. Elle a démontré lundi la difficulté pour les parties à trouver une solution politique. "On a le sentiment que le gouvernement israélien veut tourner le dos à une solution à deux États. les Américains n'ont pas du tout été jusqu'à présent dans un rôle de médiation", déplore Mgr Gollnisch.

Des chrétiens éprouvés par la crise sanitaire et les violences

Un contexte de tensions sur fond de crise sanitaire qui est source de préoccupations pour la minorité chrétienne de terre sainte. "Beaucoup de chrétiens vivaient de l'accueil des pèlerins et avec le virus, cette économie-là s'effondre et ça renforce les difficultés. Ce sont des gens pacifiques et donc c'est aussi dans leur foi qu'ils trouvent les moyens de s'accorcher", affirme Mgr Gollnisch.

Depuis Rome, le pape François a fait part de son inquiétude face à cette flambée de violences à Jérusalem. Il a lancé un appel pour que la Ville Sainte soit un lieu de rencontre et non d’affrontement et a invité à la recherche de solutions communes pour que l’identité multireligieuse et multiculturelle de la Ville Sainte soit respectée et que la fraternité prévale.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don