Accueil
Prière guidée avec Geneviève Comeau, religieuse Xavière
Partager

Prière guidée avec Geneviève Comeau, religieuse Xavière

RCF,  -  Modifié le 1 avril 2021
Semaine sainte 2021 Prière guidée avec Geneviève Comeau, religieuse Xavière
Geneviève Comeau, religieuse Xavière, nous invite à la table de Jésus afin de rendre grâce pour le don de Sa vie, don manifesté dans la Cène et le lavement des pieds.
Tableau de la Cène Tableau de la Cène

Au matin de ce Jeudi Saint, au début de ce temps de prière, mettons-nous en présence du Seigneur. Il est là, présent, Il nous attend. 

Seigneur, nous T’offrons ce temps de prière : qu’Il soit entièrement pour Toi.
Rappelons-nous la scène que nous allons méditer : c’est le dernier repas de Jésus avec ses disciples. Demain Il sera livré et exécuté, on va lui prendre sa vie, mais Il la donne par avance au cours de ce repas. Nous nous souvenons de ce qu’Il a dit dans l’Evangile de Jean : « Ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne. » 
Je vous propose de méditer le passage évangélique du dernier repas, dans Marc 14 : 

« Le soir venu, il arrive avec les Douze. Pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : Amen, je vous le dis, l’un de vous, qui mange avec moi, me livrera. Attristés, ils se mirent à lui dire l’un après l’autre : Est-ce moi ? Il leur répondit : C’est l’un des Douze, celui qui met avec moi la main dans le plat… 

Pendant qu’ils mangeaient, il prit du pain ; après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit et le leur donna en disant : Prenez ; c’est mon corps. Il prit ensuite une coupe ; après avoir rendu grâce, il la leur donna, et ils en burent tous. Il leur dit alors : C’est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour une multitude. »
Demandons au Seigneur la grâce d’être avec Lui, tels que nous sommes, et de recevoir de Lui la vie.
Méditons le passage évangélique que nous venons d’écouter.

Dans un premier temps, Jésus, assis à table au milieu de ses plus proches disciples, annonce que l’un d’eux va le livrer. Cette trahison et la mort honteuse qu’Il va subir, Jésus les connaît et les accepte. Il mange avec ses disciples tels qu’ils sont, y compris celui qui va le livrer. Ils sont tous là autour de la table, même Judas. Nous sommes là nous aussi, avec nos incertitudes, nos doutes, nos petites trahisons. Nous sommes invités tels que nous sommes… 
Dans un deuxième temps, regardons et écoutons Jésus : il prend du pain, il prononce la bénédiction, il le rompt et le donne en disant « Prenez, c’est mon corps ». Son corps qui va être livré, humilié et crucifié, Jésus le donne par avance, comme du pain, de la nourriture. Ainsi il transforme par avance sa mort en geste d’amour, invitant ses disciples à entrer dans ce geste, à l’accueillir, pour donner notre vie à notre tour.

Accueillons avec reconnaissance ce geste d’amour, laissons-nous prendre et entraîner dans ce geste.
Dans un troisième temps, regardons Jésus faire circuler la coupe pour que chacun en boive ; il dit « C’est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour la multitude »

Autour de la table, le pain et le vin circulent ; ils sont offerts et reçus. Entrons nous aussi dans cette dynamique, c’est la dynamique de l’Alliance, du partage de l’amitié où nous recevons et donnons, pour que la bonté de Dieu puisse rejoindre chacun.
Terminons ce temps de prière en rendant grâce pour le don de la vie de Jésus, don manifesté dans ce repas, mais aussi dans le lavement des pieds que nous rapporte l’Evangile de Jean. C’est cet Evangile de Jean que nous entendrons lors de la célébration. Pour nous y préparer, nous pouvons, à un moment de la journée, vivre un geste de service. Un de ces gestes quotidiens qui nous demande de la patience et de la persévérance. Comme l’écrivait Christian de Chergé : « D’expérience, nous savons que les petits gestes coûtent souvent beaucoup, surtout quand il faut les répéter chaque jour… Nous avons donné notre cœur ‘en gros’ à Dieu, et cela nous coûte fort qu’Il nous le prenne au détail. Prendre un tablier comme Jésus, cela peut être aussi grave et solennel que le don de la vie… et vice versa, donner sa vie peut être aussi simple que de prendre un tablier. » 

Que le Seigneur nous donne aujourd’hui de vivre ce geste de service dans la simplicité du cœur, Amen.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don