Accueil
Plan Canicule : Les Petits Frères des Pauvres, deuxième oreille attentive !
Partager

Plan Canicule : Les Petits Frères des Pauvres, deuxième oreille attentive !

RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 28 juin 2019
L'association Les Petits Frères des Pauvres mobilise ses équipes de bénévoles et s'asssocie au "Plan Canicule". Les actions en Haute-Savoie.

Angèle Rungette est la coordinatrice de "l'action complémentaire" apportée par les 53 bénévoles de la délégation haut-savoyarde. Ces personnes accompagnent 48 personnes isolées, à Annecy, Annemasse, Cluses, Sallanches, Passy et Saint-Gervais. 3 équipes réparties géographiquement pour couvrir le maximum de terrain. 

Les Petits frères des pauvres, une famille pour les personnes fragiles 

En période de canicule, et le reste de l'année, les Petits Frères des Pauvres travaillent en relation étroite avec l'Etat. Les bénévoles ne se substituent pas à l'Etat, ils apportent un complément, et incarnent la deuxième oreille attentive à l'égard des personnes vulnérables. "On connait leurs habitudes et leurs besoins" explique Angèle Rungette.  

L'isolement, première menace 

Les personnes susceptibles d'être fragilisées en période de canicule sont les seniors "de plus de 80 ans", ou des personnes qui ont connu plusieurs "problèmes de santé". 

Angèle Rungette insiste beaucoup sur les personnes isolées, qui selon elles, sont celles sur lesquelles il faut porter une attention particulière. "Le rôle du voisinage n'est pas à négliger" ajoute-t-elle.    

Une fois inscrites auprès des Petits Frères des Pauvres, en contactant Angèle au 06 46 90 39 46, les personnes vulnérables sont désormais suivies par l'association. "Les bénévoles ont la consigne d'appeler les personnes inscrites pour prendre de leurs nouvelles" assure la coordinatrice en Haute-Savoie. Concrètement, le job des bénévoles, c'est "apporter de l'eau, un brumisateur ou un ventilateur".  

LA leçon de 2003 

Grâce au travail acharné de l'association Les Petits Frères des Pauvres, Angèle Rungette partage le sentiment qu'il existe un avant et un après 2003. "Il y a beaucoup plus de personnes qui se signalent sur les listes qu'avant la canicule de 2003" conclut-t-elle.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don