Accueil
Plaine du Var: Le groupe Retrouver Nice veut l'arrêt du tout béton
Partager

Plaine du Var: Le groupe Retrouver Nice veut l'arrêt du tout béton

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur, le 1 décembre 2023  -  Modifié le 1 décembre 2023

Alors que deux nouveaux équipements sportifs sont annoncés dans la Plaine du Var pour les Jeux-Olympiques, le groupe Retrouver Nice demande un moratoire sur les constructions qui ont eu lieu et souhaitent installer agriculteurs et halle paysanne. 

La Plaine du Var - Photo groupe Retrouver Nice La Plaine du Var - Photo groupe Retrouver Nice

"C'est un de nos combats historiques" nous dit Philippe Vardon. Le groupe d'opposition "Retrouver Nice" au maire de Nice veut plus d'agriculture et "le refus de cette extension permanente vers l'ouest" car "c'est une ville qui s'étend mais sans plus d'habitants". 

 

 

Sanctuariser les terres restantes

 

 

Que faire ? Sanctuariser les zones fertiles et "mettre en place une halle paysanne" tout en défendant "un moratoire" sur les constructions en cours et à venir dans les quartiers Méridia, saint-Isidore ou encore Grand Arenas. Philippe Vardon y voit un triple échec en ironisant sur "l'élégance de ces bâtiments" mais aussi sur l'emploi (6000 aujourd'hui contre 50 000 promis ) et le "bétonnage massif" que souligne l'élu Jean Moucheboeuf. 

 

 

Le groupe Retrouver Nice regrette aussi "une absence de verdissement" avec une réduction des territoires agricoles et même une augmentation claire des territoires artificialisés entre 2012 et 2018: de 4700 hectares à 5590 (Source: CORINE Land Cover  - Ministère de la Transition Ecologique). Plus clairement, le groupe reproche un projet "dépassé", loin des envies des Français qui souhaitent aujourd'hui vivre dans des campagnes ou des maisons pavillonnaires (ObSoCo septembre 2023). 

 

 

 

Conclusion: le projet de Christian Estrosi serait "une fuite en avant" selon Philippe Vardon qui veut "installer des agriculteurs" dans la Plaine du Var. "C'est un point de passage, la preuve, les dealers s'y installent, on pourrait avoir de la blette plutôt que du shit" dit l'élu métropolitain. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don