Accueil
Penelopegate: le discrédit jeté sur les assistants parlementaires
Partager

Penelopegate: le discrédit jeté sur les assistants parlementaires

Un article rédigé par J.U. - RCF Lyon,  -  Modifié le 7 février 2017
À Lyon, comme ailleurs la mise en cause du travail de Penelope Fillon n'en finit plus de soulever des questions. Notamment autour du métier méconnu d'assistant parlementaire.
CC Alex Guibord - L'assemblée nationale CC Alex Guibord - L'assemblée nationale

Les élus de tous bords le disent: cette affaire d'emploi présumé fictif de Penelope Fillon, la femme de François Fillon pose des problèmes dans les circonscriptions où les citoyens posent des questions et accusent aussi, parfois, les politiques. Et si les révélations des médias soulèvent de nombreuses questions éthiques et morales, elles ont mis au jour un métier méconnu des Français, celui d'assistant parlementaire.

ASSISTANT PARLEMENTAIRE, KEZACO ?

Tous les parlementaires, sénateurs comme députés, peuvent compter jusqu'à 4 assistants. Leur rémunération est laissée à la discrétion de l'élu(e). Mardi 7 février 2017 ces hommes et ces femmes de l'ombre, en tout cas ceux travaillant pour des élus de gauche, vont manifester devant le Sénat.
 

"je ne suis pas penelope"

Une manifestation pour dire qu'ils "ne sont pas Penelope", qu'ils travaillent vraiment et souvent pas pour les salaires parus dans la presse. Parmi eux, Frédéric Piriou, assistant de la député socialiste Pascale Crozon. Depuis 10 ans il partage son temps entre Paris et Villeurbanne et travaille en collaboration avec 3 autres assistants:

"Je présente mes excuses aux Français"

Mis en cause depuis plusieurs jours suite aux révélations du Canard enchaîné, François Fillon a tenu une conférence de presse lundi 6 février 2017. Reconnaissant notamment qu'employer des membres de sa famille n'est "plus acceptable aujourd'hui".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don